WhatsApp étend sa lutte contre les fake news

En pleine crise du coronavirus, WhatsApp va étendre ses restrictions.

Les utilisateurs ne pourront forwarder un message qu’une seule fois, pour tout message qui a déjà été partagé cinq fois précédemment, indique le Guardian. Soit une réduction de ce qui avait déjà été décidé en 2019.

L’étalement des fake news pose pas mal de problèmes sur WhatsApp, car il s’agit d’une messagerie cryptée. Le réseau social ne peut donc supprimer directement les fausses informations qui circulent entre utilisateurs, comme le fait Facebook par exemple, ou plus récemment YouTube.

Pourtant le nombre de messages partagés via le réseau social a explosé, chacun aura pu s’en rendre compte. C’est pourquoi il est désormais possible de signaler de sa propre initiative un message problématique, tout comme les groupes sont limités à 256 personnes maximum, ce qui aurait réduit les transferts de messages de 25% dans le monde, selon l’entreprise qui appartient à Facebook.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20