Ce que l’on sait sur le vol de données chez Belfius : d’autres banques sont aussi concernées

Les données personnelles de 300.000 Belges sont à vendre sur le dark web. Ce n’est pas uniquement Belfius qui est concernée, mais également d’autres banques. Entretemps, l’offre a été retirée.

Dans l’actu : Les données de 300.000 clients de Belfius étaient à vendre sur le dark web, mardi.

  • Il ne s’agirait pas de détails financiers tels que le solde des comptes ou les transactions, mais de données sur les adresses, les numéros de téléphone, les dates de naissance et les numéros de compte.

L’essentiel : Ce qu’il s’est passé et ce qu’il en est maintenant.

  • Le hacker éthique belge Inti De Ceukelaire a enquêté sur le dossier. Il a découvert qu’il ne s’agissait pas uniquement des données de Belfius, mais aussi, entre autres, d’ING. Seuls les noms de ces deux banques sont précisés.
  • Sur les 300.000 clients belges, les données de plus de 100.000 personnes seraient incomplètes.
  • Il s’agirait d’une « fuite présumée d’un employé interne d’un centre d’appel turc ou kosovar (qui y a toujours accès). L’auteur présumé des faits a été retrouvé et a transmis des informations aux autorités », rapporte-t-il mardi soir sur Twitter.
  • Il a ajouté plus tard que le vendeur avait retiré l’offre du dark web.
  • Concernant le call center, l’expert précise encore : « Cela ne veut pas dire que ces centres d’appels travaillent pour le compte des banques. Le vendeur parle de Belfius et d’ING sur la base du code SWIFT/BIC – de telles données financières sont stockées par de nombreuses entreprises sans donc provenir directement de la banque. »
  • Selon les informations de la Libre Belgique, la fuite viendrait du côté d’un site international lié à des achats d’abonnements.

Le détail : pas de fuite du côté de Belfius.

  • « Une enquête détaillée confirme qu’il n’y a actuellement aucun problème de sécurité informatique chez Belfius. Aucune fuite de données concernant les clients n’a été identifiée chez Belfius. Belfius poursuit son enquête, mais il est clair qu’il n’y a aucun lien entre Belfius et la fuite de données », indique la banque dans une réaction envoyée aux médias.
  • « Nous nous efforçons de continuer à analyser la situation de manière approfondie et détaillée. Chez Belfius, nous restons très vigilants et surveillons tout de près », ajoute-t-elle.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20