Voici à quoi pourrait ressembler votre ‘passeport corona’ pour vos voyages en avion

Isopix

L’industrie du transport aérien prend les devants et présente son propre ‘passeport corona’ numérique. L’IATA Travel Pass permet aux voyageurs de démontrer rapidement qu’ils ont été vaccinés ou ont subi des tests de dépistage du virus, ce qui sera obligatoire dans certains pays.

Avec cela, l’Association internationale du transport aérien (IATA) veut relancer les voyages internationaux. Son application devrait être disponible au début de l’année prochaine.

On retrouve dans le passeport numérique, les informations sur les conditions de voyage appliquées, telles que les tests obligatoires ou la vaccination au covid-19. Pour rendre le tout pratique, les gouvernements, les laboratoires, les compagnies aériennes et les voyageurs doivent être en mesure de fournir des informations qui peuvent être liées à l’application. L’IATA se base sur un logiciel développé précédemment pour vérifier la régularité des visas.

Selon l’association sectorielle, l’application ne stocke aucune donnée personnelle et utilise la technologie blockchain. Les utilisateurs d’iPhone pourront commencer à utiliser l’application au cours du premier trimestre de l’année prochaine. Les voyageurs disposant d’un téléphone Android devront probablement attendre le deuxième trimestre, prévient déjà IATA. Dans les semaines à venir, le passeport corona fera l’objet de tests avec le groupe d’aviation IAG, la société mère de British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus.

L’écosystème IATA Travel Pass

Deux clés

‘Aujourd’hui, les frontières sont à double verrou. Les tests de masse sont la première clé pour rendre à nouveau possibles les voyages internationaux sans quarantaine’, déclare le secteur. ‘La deuxième clé est une plate-forme mondiale où les données de test peuvent être gérées, partagées et vérifiées en toute sécurité, conformément aux contrôles d’identité aux frontières.’

Le passeport corona sert donc ce dernier aspect, ce qui devrait restaurer la confiance des gouvernements et des particuliers dans les voyages internationaux, sans la mise en quarantaine obligatoire. Du moins c’est l’intention. La condition d’un vaccin, évoquée par le CEO de Quantas, suscite de nombreuses réactions et la colère des antivaxx. Cela reste toutefois de l’ordre du possible, au même titre que celui de la fière jaune dans certains pays ou de l’hépatite.

Willie Walsh

L’IATA a également communiqué un nouveau président. Willie Walsh, le légendaire ancien PDG d’IAG, succèdera au printemps à Alexandre de Juniac (ex-Air France KLM). Un poids lourd à la barre du secteur de l’aviation, qui traverse sa pire crise de tous les temps.