Victoria’s Secret s’apprête à licencier 850 personnes

Victime de la baisse d’audience et de critiques en parallèle avec le mouvement #MeToo, le célèbre défilé de lingerie Victoria’s Secret n’aura pas lieu cette année.
epa08015592 (FILE) – Victoria’s Secret Angels pose on the runway during the 2018 Victoria’s Secret fashion show at Pier 94 in New York, New York, USA, 08 November 2018. According to reports the show was officially cancelled. EPA-EFE/JASON SZENES

Le groupe L Brands, qui détient la marque de lingerie Victoria’s Secret ainsi que la chaîne de produits de beauté Bath & Body Works, a annoncé son intention de licencier 850 employés, ce qui devrait dégager 400 millions de dollars.

L’épidémie n’a pas épargné la célèbre enseigne de lingerie. Les ventes de l’entreprise ont chuté de 37% durant le premier trimestre de cette année. Victoria’s Secret accuserait déjà une perte de près de 300 millions de dollars, contre 40 millions de dollars un an plus tôt. 

Il faut donc faire des économies et pour cela, le groupe compte licencier des employés et fermer plusieurs boutiques. Pas moins de 850 personnes seront remerciées alors que 250 boutiques fermeront leurs portes.

Le groupe L Brands a déclaré que cette restructuration lui permettrait de réduire ses dépenses alors que la Maison mère souhaiterait économiser 400 millions de dollars cette année.

Le groupe a également scindé ses entreprises depuis un certain temps. La filiale Bath & Body Works sera désormais cotée en bourse tandis que Victoria’s Secret deviendra une entité distincte du reste. 

Cette restructuration s’opère alors que L Brands avait prévu de revendre la société Victoria’s Secret au groupe d’investissement Sycamore, mais l’accord n’a jamais été conclu, faute d’avoir trouvé un terrain d’entente