Aux USA, des boites blindées dans les écoles pour protéger les élèves des fusillades

Les États-Unis vivent depuis longtemps au rythme des fusillades, qui se succèdent à un rythme tel que les médias n’arrive même plus à toutes les couvrir. Face à une situation où chaque jour à l’école risque d’être le dernier pour de nombreux élèves du pays, la société américaine s’organise : les fusillades peuvent même représenter un business.

C’est en tout cas l’une des premières choses qui vient à l’esprit lorsque l’on découvre la « solution » avancée par la compagnie National Safety Shelters : des boites blindées, dans lesquels les enfants sont supposés aller se réfugier en cas d’attaque armée dans leur école. « Évidemment, moins il y a d’armes, mieux c’est » convient auprès du Guardian John Corrado, le vice-résident de la société. « Parce que vous ne pouvez pas avoir de fusillades sans armes. « Cependant, nous avons reconnu la réalité. Avec le type de gouvernement que nous avons et la difficulté de faire changer les lois… les armes sont là pour rester. Il faut donc faire quelque chose pour s’en protéger. » L’idée, dit-il, est que ces « pods » blindés ne seraient qu’une partie d’une « solution globale ».

À l’épreuve des armes de guerre

Les enfants, affirme la société, peuvent entrer dans les abris en cas d’attaque « en une minute ou moins ». Ceux-ci sont assez spacieux pour accueillir une classe entière, et construits dans « un acier de qualité militaire spécialement traité thermiquement pour résister non seulement aux armes de poing et aux fusils de chasse, mais aussi aux armes semi-automatiques telles que les fusils AK-47 et AR-15 », selon la firme. L’idée est que chaque classe dispose de son propre abri, qui se verrouille de l’intérieur à l’aide de trois boulons et d’une goupille de verrouillage.

National Safety Shelters proposait originellement des abris anti-tornades, mais, face à une demande croissante, elle a fini par aussi proposer ses services pour des bunkers à l’abri des balles. C’est sa première réalisation destinée spécifiquement pour protéger des fusillades en milieu scolaire.

Les balles font plus peur que les tornades

L’entreprise a travaillé avec plusieurs écoles et quelques garderies, mais jusqu’à présent, les abris n’ont pas été utilisés dans le cadre de fusillades réelles, bien qu’ils aient été au moins une fois utilisés lors d’une alerte à la tornade. Entretemps, une poignée d’autres fabricants d’abris contre les tornades du Midwest ont « commencé à les rebaptiser en abris de sécurité ».

La démarche ne fait pas l’unanimité on s’en doute. En grande partie car elle part du principe que le tireur sera un intrus à l’établissement, alors que dans de nombreux cas répertoriés, c’est un élève de l’école qui a ouvert le feu sur ses condisciples.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20