Une majorité des Belges se dit satisfait de la gestion de l’épidémie

Premier Sophie Wilmès (MR). – Isopix

61% des Belges pensent que leur gouvernement s’est ‘bien’ attaqué au coronavirus. Cela ressort d’une enquête du think tank américain Pew Research Center. Mais comparativement, la gestion de l’épidémie est largement moins soutenue qu’aux Pays-Bas ou en Allemagne.

Entre le 10 juin et le 3 août, Pew Research a interrogé plus de 14.000 adultes par téléphone issus 14 économies avancées, dont plus de 800 répondants en Belgique. Leur sondage montre qu’une grande majorité des personnes interrogées soutient la politique de son gouvernement. En Belgique, 61% approuvent les actions du Conseil national de sécurité, ce qui est comparable à la France. Les deux pays ont d’ailleurs eu sensiblement la même approche, la Belgique s’inspirant de sa voisine, en tout cas pour les mesures de confinement.

Aux Pays-Bas et en Allemagne, le soutien de la population est encore plus élevé: avec respectivement 87 et 88%. Etonnant dans le premier cas, quand on se souvient que les Pays-Bas ont changé d’approche en cours de route, il n’avait pas l’intention de mettre en place un confinement avant de se raviser. La star absolue est le Danemark, où presque tous les répondants (95%) ont approuvé l’approche nationale.

Seuls deux pays connaissent une majorité de déçus: les États-Unis et le Royaume-Uni.

Pew Research Center

Désunion

Plus globalement selon l’enquête, la crise conduit à moins d’unité au sein de la population dans la plupart des pays. 55% de Belges interrogés pensent que le pays est désormais plus divisé qu’auparavant. Ce pourcentage est à peu près le même aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Italie. Aux États-Unis, sans surprise, compte tenu des derniers mois agités, ils sont 77%.

Les partis populiste ont également le vent en poupe en temps de crise. Pew Research Center

Lorsqu’on leur demande si le virus a changé leur vie au quotidien, les Belges réagissent différemment et de manière assez surprenante: seuls 51% ne le pensent pas.

Pew Research Center

Vous pouvez trouver l’étude complète ici.