Une ‘coalition’ de milliardaires s’unit contre le changement climatique

Bill Gates, philanthrope et co-fondateur de la société Microsoft, à droite, et Sir Richard Branson, fondateur du groupe Virgin et magnat britannique des affaires, à gauche. (Isopix)

Les milliardaires Bill Gates et Charles Branson se sont récemment rencontrés pour investir dans des idées à long terme afin de lutter contre les effets du changement climatique.

Alors que la COP25 vient de se clôturer avec un bilan décevant, sans réforme des marchés carbone, une solution pourrait venir d’un côté que l’on n’attendait pas: celui de l’argent. Les milliardaires Bill Gates et Richard Branson ne partagent désormais plus une fortune colossale comme seul point commun, mais également une bataille collective pour le climat.

Les ‘self-made-men’ comme les Américains les adorent sont convaincus que les milliardaires de la planète ont un rôle à jouer pour contrer les effets du réchauffement climatique. Si les leaders mondiaux ne peuvent pas le faire, peut-être que ceux de l’économie feront pencher la balance. Le fondateur du groupe Virgin a ainsi déclaré avoir rencontré Bill Gates la semaine dernière pour discuter de l’investissement dans des idées ‘à long terme’ visant à lutter contre ce problème d’ampleur.

‘Un impact énorme’

C’est à Paris que cette rencontre hors-norme a eu lieu, dans le cadre du One Planet Summit qui doit relever les défis du changement climatique. ‘Toutes les idées ne fonctionneront pas, mais si nous en soutenons suffisamment, il est probable qu’une poignée d’entre elles auront un impact énorme’, a déclaré en ce sens Richard Branson, alors que Bill Gates en a profité pour annoncer l’expansion de sa Breakthrough Energy Coalition (BEC).

C’est cette ‘Coalition pour l’énergie de rupture’ qui entend bien prendre les choses en main. Ce groupe d’investisseurs à valeur nette élevée s’est engagé à financer des technologies énergétiques de ‘prochaine génération à hauteur d’un milliard de dollars. Dirigée par Bill Gates, cette coalition comprend des géants du business tels que le fondateur d’Amazon Jeff Bezos, le président de Salesforce Marc Benioff, le créateur d’Alibaba Jack Ma, mais encore Mark Zuckerberg et Richard Branson himself.

Une taxe pour l’énergie verte

Ce projet oeuvre pour développer des solutions énergétiques et biotechnologiques importantes pour le climat, mais a récemment décidé de passer à la vitesse supérieure. ‘En tant que partenaire, je suis d’accord avec Bill pour dire qu’il n’a jamais été aussi urgent de trouver des innovations en matière d’énergie propre qui puissent changer le monde’, déclare Richard Branson.

Parmi ces solutions, le propriétaire de Virgin Group avait déjà proposé plus tôt cette année un ‘dividende sur l’énergie propre’ qui ferait payer aux entreprises les combustibles fossiles qu’elles utilisent et les émissions de carbone qu’elles provoquent. Cet argent serait alors investi spécifiquement dans des diverses technologies d’énergie verte… au lieu de terminer dans les mains d’États qui stagnent au niveau climatique.

À lire aussi: La COP25 s’achève sur un compromis au relent d’échec