Un microcapteur permet de suivre son niveau de stress en temps réel grâce à une seule goutte de sang

Par Jennifer Mertens

Le microcapteur est capable de mesurer le niveau de stress d’un patient en temps réel en quantifiant les hormones présentes dans une goutte de sang.

Pourquoi est-ce important ?

Le dispositif mis au point par les chercheurs de l'Université de Rutgers est particulièrement peu invasif puisqu’il nécessite qu’une goutte de sang pour mesurer le niveau de stress chez un patient. De quoi permettre un suivi quotidien plus facile et de réagir plus rapidement en cas de signes précoces de problèmes de santé liés au stress.

Des chercheurs de l’Université de Rutgers (New Jersey) sont parvenus à mettre au point un nouveau dispositif permettant de mesurer en temps réel le niveau de cortisol – l’une des hormones du stress – dans le sang. Une avancée technologie particulièrement intéressante à plusieurs niveaux puisque ce dispositif, un capteur plus fin qu’un cheveu humain, est à la fois peu coûteux par rapport aux tests actuels réalisés en laboratoire et surtout plus rapide. Il ne lui faut en effet que quelques minutes pour quantifier le niveau d’hormones dans le sang.

De quoi faciliter la surveillance du niveau de stress au quotidien et donc, de prévenir les crises de panique, mais également les maladies et autres problèmes de santé, notamment les crises cardiaques.

Évidemment, à l’heure actuelle, le dispositif n’en est encore qu’à un stade de prototype. Il faudra certainement attendre plusieurs années avant que ce capteur ne se retrouve entre les mains des patients pour qu’ils puissent eux-mêmes surveiller leur niveau d’hormones du stress et réagir en fonction.

À terme, d’autres fluides pourraient être utilisés pour contrôler le niveau de stress chez un patient, notamment l’urine ou la salive. Cela permettrait de rendre la procédure encore moins invasive pour les patients puisqu’il n’y aurait aucune piqure à faire.

Plus
Lire plus...
Marchés