Un investisseur en dogecoin poursuit Elon Musk pour « système pyramidal en crypto »

Un investisseur mécontent vis-à-vis du Dogecoin réclame 250 milliards de dollars à l’homme le plus riche du monde pour avoir vanté une « cryptomonnaie frauduleuse ».

Keith Johnson, un crypto-investisseur américain, poursuit Elon Musk, le PDG de Tesla et SpaceX, devant les tribunaux de l’État de New York. Selon lui, le milliardaire de la technologie et ses entreprises sont impliqués dans un « système pyramidal en crypto » via le Dogecoin. Johnson pense que Musk utiliserait cette pièce pour prendre de l’argent dans la poche des investisseurs.

L’homme réclame une compensation d’environ 86 milliards de dollars en plus d’une compensation de 172 milliards de dollars pour des investissements dans la cryptomonnaie depuis 2019. Johnson souhaite également que Musk, Tesla et SpaceX cessent immédiatement de promouvoir le Dogecoin.

Class-action lawsuit

Johnson ouvre également son dossier aux autres personnes qui ont investi dans ce memecoin. Ainsi, il est prêt à représenter tout un groupe d’investisseurs en Dogecoin en colère. Si d’autres investisseurs se joignent à l’affaire Johnson, la plainte pourrait devenir une action collective.

Le prix du Dogecoin s’échangeait à un peu moins de 6 cents vendredi matin, bien en dessous de son record historique de 74 cents en mai 2021. Les tweets d’Elon Musk sur la cryptomonnaie peuvent faire monter son prix en flèche, mais ils peuvent aussi le faire chuter. C’est pourquoi il a été accusé plus d’une fois de manipulation du marché au cours de l’année écoulée, car ses entreprises peuvent elles-mêmes investir dans le Dogecoin.

Cela a été pratiquement confirmé fin mai après que SpaceX a annoncé qu’elle accepterait les paiements en Dogecoin. À la mi-janvier, Tesla a également commencé à en accepter pour la vente de produits dérivés.

Fraude de Ponzi ?

Johnson considère la cryptomonnaie comme une arnaque.  » Dogecoin n’est pas une monnaie, une action ou un titre. Il n’est pas adossé à de l’or, à un autre métal précieux ou à quoi que ce soit d’autre. Vous ne pouvez pas le manger, le cultiver ou le porter. Il ne verse ni intérêts ni dividendes. Il n’a pas d’utilité unique par rapport aux autres cryptomonnaies. Il n’est garanti par aucun gouvernement ni aucune entité privée », peut-on lire dans sa plainte.

L’investisseur pense que la pièce mème est simplement « une fraude » par laquelle de « plus grands imbéciles » sont dupés pour y investir à un prix plus élevé. Johnson décrit en fait un système de ponzi ou un système pyramidal, une accusation qui est souvent portée contre certaines cryptomonnaies.

S’il sera difficile de prouver que le Dogecoin est effectivement un système de ponzi en raison de sa nature décentralisée en tant que cryptomonnaie, il est clair que Musk a un impact énorme sur son prix. Mais l’homme le plus riche du monde n’a jamais révélé la part de sa fortune en cryptomonnaies.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20