Un homme tombé d’un navire survit 14 heures dans l’océan grâce … à un déchet

Vidam Perevertilov a survécu à 14 heures passées dans l’eau après être tombé dans l’océan Pacifique. L’homme s’en est sorti sain et sauf car il s’est suspendu…à un  déchet de bouée qui flottait dans l’océan. 

La nouvelle ne réjouira sans doute pas les défenseurs de la planète. Les déchets présents dans l’océan sont un réel fléau, mais ils ont néanmoins permis ce mardi à un homme de 52 ans de survivre à plus de 14 heures dans l’eau. 

Vidam Perevertilov est un ingénieur. Il se trouvait à bord du Silver Supporter, un navire qui effectuait un ravitaillement entre le port néo-zélandais de Tauranga et le territoire britannique isolé de Pitcairn. 

Après être descendu dans la salle des machines du navire vers 4h du matin, il s’est rendu sur le pont pour récupérer un peu d’air frais, avant de tomber dans l’océan. Le navire s’est alors éloigné, sans savoir qu’un homme était tombé par-dessus bord. 

Par instinct de survie, le Lituanien a nagé jusqu’à un point noir qui s’est avéré être un déchet de bouée de pêche, sur laquelle il s’est laissé flotter jusqu’à ce qu’on le retrouve. ‘Il n’était ancré à rien ni à un bateau, ce n’était qu’un déchet de la mer’, a déclaré M. Marat, le fils du survivant, interrogé par une chaîne d’information néo-zélandaise. 

L’homme a en effet été repêché 14 heures plus tard par l’équipage du navire, qui s’est aperçu de son absence. ‘Sa volonté de survivre était forte… Je me serais probablement noyé tout de suite, mais il s’est toujours maintenu en forme et en bonne santé et c’est pourquoi je pense qu’il a pu survivre’, a ajouté son fils. 

Depuis plusieurs années, les déchets plastiques sont au centre des préoccupations de défenseurs de la planète. Pas moins de 1.800 milliards de déchets plastiques polluent aujourd’hui les océans. Ces déchets flottants, baptisés le 7ème continent ou vortex, s’étalent sur une surface égale à six fois celle de la France et sur une profondeur de 30 mètres. 

Plus
Lire plus...
Marchés