Uber licencie 14 % de son personnel

Isopix

Uber va licencier 3.700 employés, a annoncé la société dans un document ce mercredi. Ces coupes représentent environ 14 % des 26.900 employés de l’entreprise californienne, sur base de ses effectifs les plus récents. Le CEO renoncera également à son salaire de base.

La pandémie de coronavirus a tout naturellement son impact sur la plateforme de services de transport. Avec les mesures de confinement en vigueur dans le monde entier depuis plusieurs semaines, les clients désertent logiquement les taxis.

Les réservations brutes mondiales sont ainsi en baisse de 80 %, selon un rapport de The Information du mois dernier. Les investisseurs auront toutefois une meilleure idée de l’impact de la pandémie jeudi, lorsque Uber publiera ses résultats.

Le CEO Dara Khosrowshahi a également annoncer qu’il renoncerait à son salaire de base pour le reste de l’année. En 2019, le dirigeant d’Uber a gagné un million de dollars en salaire de base… Mais la grande majorité de sa rémunération provient de primes et d’attributions d’actions. Il ne s’agit donc qu’une goutte d’eau dans l’océan de son portefeuille.

Conséquences de ces déclarations, les actions Uber ont baissé d’environ 2 % lors des transactions d’avant marché.

Poursuite

Hier, le procureur général de Californie a annoncé poursuivre Uber et Lyft pour avoir classifié leurs chauffeurs comme des entrepreneurs indépendants et non comme des employés. Ils se sont ainsi soustraits à la protection du travail et ont retenu les avantages sociaux des travailleurs.

Plusieurs villes de Californie se sont par ailleurs jointes à l’État dans sa poursuite, affirmant que la classification erronée des entreprises nuit aux travailleurs, aux entreprises respectueuses des lois, aux contribuables et à la société en général. Mauvais temps pour Uber.

Lire aussi: