Tout savoir sur le Cloud Gaming, c’est par ici

Unsplash

Aussi appelé ‘GOD’, pour Gaming On Demand, il s’agit presque d’une invention en provenance du messie pour de nombreux gamers.

Le Cloud Gaming s’oriente dans la même optique que des services de VOD, beaucoup plus populaires, comme Netflix, OCS ou Amazon Prime Video. Cette technologie permet aux joueurs de jouer normalement à des jeux vidéos sur un ordinateur ou une télévision, mais en ne sollicitant que l’écran de leur support. Car en effet, les serveurs qui hébergent le jeu et permettent au joueur d’y jouer sont à distance et n’ont rien avoir avec les installations personnelles du gamer.

Plusieurs modèles d’abonnements

Comme toujours avec ce genre de service, il existe plusieurs plan d’abonnements.

– Le ‘Subcription Gaming on demand.’ Vous payez un abonnement pour accéder à un catalogue de jeux vidéo, à la demande, sans limitation et sans publicités.

– Le ‘Free-to-play.’ Ou F2P, concerne les jeux que l’on peut utiliser gratuitement, avec option d’achat.

– Les ‘Advertising Gaming on demand.’ Vous téléchargez des jeux depuis une plateforme, dans le genre de Google Play Games, qui sont entièrement financés par la pub. Et donc gratuits pour vous.

– Les ‘Buy Gaming on demand.’ Vous achetez tranquillement, à l’unité, les jeux qui vous intéressent dans un catalogue.

Pour le dernier modèle, on est presque dans la même optique que quand vous alliez acheter un jeu précis au magasin, sur un support CD. Mais avec le Cloud Gaming, vous avez juste besoin d’une commande de jeux reliée à un boîtier de connexion Internet et un écran.

Les avantages

Ils sautent aux yeux, non ? Vous n’avez plus besoin d’un matériel uniquement dédié à votre passion pour jouer aux jeux vidéo. Le matériel dont vous avez besoin est plus facilement transportable ou plus facilement empruntable une fois sur place, car si vous avez prévu votre manette et vos identifiants, il y a de grandes chances que l’endroit où vous vous rendez possède une connexion Internet et un écran.

Les inconvénients

Là aussi, c’est flagrant. Il vous faut une connexion Internet puissante, de très bonne qualité, puisque vous avez besoin d’envoyer vos données à un serveur externe afin que celui-ci vous renvoie des données et donne vie à la vidéo sur votre écran. Si la connexion est trop faible, vous avez un temps de latence. Le genre de bémol qui fait tilter n’importe quel joueur de LOL par exemple.

Les critères pour bien choisir sa plateforme sont les suivants : la qualité de l’image, le nombre de FPS, la latence, le catalogue de jeux, les appareils compatibles et le prix pour tous ces services. On vous produira un petit comparatif dans les semaines à venir, promis.