Markten:
Markten inladen...

VENDREDI 14 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Tortoise teste des trottinettes électriques qui reviennent elles-mêmes à leur point de dépôt

Logo Business AM
Économie

23/10/2019 | Arnaud Lefebvre | 3 min de lecture

epa07724875 Electric scooters are parked on the pavement in Berlin, Germany, 18 July 2019. The shared electric scooters have been allowed to circulate in the capital since 15 June 2019. Multiple companies offer this service with a wide range of units parked around the city. EPA-EFE/FELIPE TRUEBA

Dans la ville américaine de Peachtree Corners, la start-up Tortoise a commencé à tester des trottinettes électriques autonomes. Dmitry Shevelenko, directeur général de la société, estime que cette technologie peut répondre à un certain nombre d’obstacles auxquels est confronté le secteur de la location de trottinettes électriques.

« Tortoise n’est pas une entreprise de trottinettes électriques », explique le site The Verge. Tortoise travaille avec les fabricants de trottinettes pour introduire un concept apparemment radical: des trottinettes capables de se déplacer de manière autonome dans une ville et de se repositionner sans pilote. En d’autres termes, des trottinettes autonomes.

Tortoise veut développer une technologie autonome associée à une fonctionnalité de télécommande à distance. L’application peut en principe être implémentée dans n’importe quel véhicule.

Nuisance

Actuellement, de nombreuses villes sont confrontées à des vélos et des trottinettes abandonnés qui traînent partout. La technologie Tortoise permet aux gestionnaires de flotte de déplacer les trottinettes vers des points de dépôt présélectionnés. De cette manière, les trottinettes qui traînent ne sont plus une nuisance. En outre, les gestionnaires de flotte ne doivent plus sous-traiter le travail de collecte à des équipes de chasseurs de trottinettes amateurs.

Afin de réduire au minimum les inconvénients pour les autres utilisateurs d’espace public, les opérateurs de flotte peuvent, selon Shevelenko, laisser les trottinettes suivre des itinéraires empruntés par quelques piétons

Shevelenko souligne que la technologie met également fin à la menace des chasseurs de primes. Ces chasseurs de trottinettes indépendants sont rémunérés en fonction du nombre de scooters qu’ils peuvent collecter chaque nuit.

Europe

En outre, selon Shevelenko, en cas d’incident, le gestionnaire de flotte recevra automatiquement un message l’informant que quelque chose s’est mal passé, afin que des mesures puissent être prises rapidement.

La technologie est actuellement testée dans un parc d’affaires à Peachtree Corners, une banlieue d’Atlanta dans l’État américain de Géorgie. En novembre, Tortoise lancerait également un projet pilote dans deux villes européennes.

Un certain nombre de fabricants de trottinettes électriques auraient manifesté leur intérêt pour l’installation de la technologie Tortoise.


Pour aller plus loin...