2019 sera l’année du smartphone pliable. Ou pas ?

De plooibare Mate X. EPA-EFE/Andreu Dalmau
De plooibare Mate X. EPA-EFE/Andreu Dalmau

2019 devait être l’année du smartphone pliable. Mais les lois de la physique semblent en décider autrement. 

Ce fut d’abord le tour de Samsung. La société sud-coréenne avait annoncé qu’elle lancerait son téléphone pliable Galaxy Fold (photo ci-dessous) en avril. mais elle a renoncé in extremis après que les revues de plusieurs testeurs se sont avérées catastrophiques. Les appareils de test distribués aux influenceurs étaient trop vulnérables et se sont brisés. 

Ensuite, il y a eu la société de télécommunications chinoise Huawei. Cette société a reporté le lancement de son Mate X pliable de juin à septembre, car la qualité de l’écran du smartphone de 2.350 euros était mauvaise. Mais cela ne semble pas avoir suffi. Lors d’un événement organisé au siège de Huawei à Shenzhen la semaine dernière, il est apparu que la société avait besoin de plus de temps. Tout semble indiquer que le Mate X ne sera pas dans les magasins avant novembre. Les experts estiment même que le téléphone ne sera finalement disponible à la vente que pour la période de Noël.

Galaxy Fold
Justin Sullivan / Getty Images

Bientôt un smartphone avec 4 écrans ?

En attendant, Huawei rapporte déjà une deuxième génération de Mate X, avec encore plus d’écrans. Le dos de l’appareil peut être équipé de verre, ce qui signifie qu’il peut servir d’écran tactile. Un plan ambitieux, puisque les problèmes de la première génération de Mate X n’ont même pas été résolus.

En théorie, cette deuxième génération de Mate X aurait alors 4 écrans. Reste à savoir si ce « quad-écran » deviendra un jour réalité. Huawei a perdu la face. Le développement non officiel du Mate X devrait compenser en partie ce déshonneur. 

Les problèmes en Chine sont une bonne nouvelle pour Samsung, qui lancerait sa version améliorée du Galaxy Fold le mois prochain. Si d’ici là il y a toujours un intérêt pour ce type d’appareil.

Le smartphone pliable reste un produit de niche jusqu’à nouvel ordre

Et même si tel est le cas, selon le consultant Gartner, le téléphone pliable restera un produit de niche dans les années à venir. Selon Gartner, la vente de téléphones pliables atteindra un maximum de 30 millions d’ici 2025. Cela signifie que ces modèles dans les fourchettes de prix les plus élevées ne représenteront que 5 % maximum des ventes totales.

« Nous attendons des utilisateurs qu’ils utilisent un téléphone pliable de la même manière qu’ils utilisent le smartphone classique », a déclaré Gartner. « Cependant, cela pourrait facilement rayer certains modèles pliables. Nous nous attendons donc à ce que le téléphone pliable reste un produit de niche pendant les cinq prochaines années au moins. »

« Il y a aussi le seuil de prix, même s’il sera abaissé à l’avenir. Actuellement, l’intéressé doit prendre en compte un prix d’achat d’environ 1 800 euros. Ce niveau est trop élevé pour garantir une vente massive, même parmi les premiers utilisateurs de la technologie. »