Seuls 38 % de la génération Z pensent que le métavers va conquérir le monde

Une nouvelle étude réalisée par les enquêteurs de Harris Poll montre que la génération Z a encore besoin d’être convaincue que le métavers est l’avenir. Et ce alors que les investisseurs et les grandes institutions financières de Wall Street parient déjà lourdement sur le fait que les jeunes vont affluer vers les mondes virtuels, écrit Business Insider.

« Metaverse » est un terme générique désignant des mondes virtuels où les gens communiquent via des avatars pour jouer à des jeux, travailler, investir dans l’immobilier virtuel ou encore regarder des émissions. Le concept semble gagner du terrain dans le monde des affaires, un engouement alimenté en partie par le changement de nom de Facebook en Meta. Mais : le succès d’une innovation technologique implique que les jeunes générations l’adoptent en masse. Et cela s’avère être quelque peu décevant.

Sept zoomers et millennials sur dix s’intéressent au métavers

« Seuls 38 % des membres de la génération Z » – les jeunes nés entre 1997 et 2012 – pensent que ce concept est « la prochaine grande chose et qu’il fera partie de nos vies au cours de la prochaine décennie », selon l’enquête Harris Poll. Une nouvelle un peu plus encourageante pour les partisans des mondes virtuels est que 48 % des millennials – les personnes âgées de 25 à 40 ans – sont d’accord.

Globalement, Harris a constaté que sept zoomers (autre nom des jeunes de la génération Z en référence aux boomers) et millennials sur dix sont intéressés par une interaction avec le métavers.

« La génération Z est le segment de population qui conduira à une adoption précoce significative du métavers », ont écrit les analystes de Jefferies dans une note lundi.

Crypto-adeptes

« Cela touchera initialement le monde de la crypto et les jeux, mais s’étendra à presque toutes les autres formes d’activité humaine. »

Les crypto-adeptes sont très enthousiastes à l’idée d’un boom potentiel de l’utilisation des crypto-monnaies et des jetons non fongibles (NFT) dans les métavers. Par exemple, une entreprise a récemment acheté un terrain dans The Sandbox, un monde virtuel décentralisé, pour 4,3 millions de dollars.

Un sondage réalisé par Harris a révélé que 37 % des zoomeurs trouvent que les objets numériques uniques du métavers valent la peine de dépenser de l’argent, contre 33 % de tous les Américains réunis. Là encore, à 51 %, les millennials sont plus engagés que leurs homologues plus jeunes.

Confusion sur ce à quoi ressemblera le métavers

Selon Harris, deux tiers des zoomers et des millennials comprennent ce qu’implique réellement l’interaction dans le métavers, contre seulement 27 % des plus de 40 ans.

Par-dessus tout, il y a encore beaucoup de confusion sur ce à quoi le métavers ressemblera réellement.

Il existe déjà de nombreux petits métavers, comme les jeux qui utilisent des mondes virtuels. Mais un grand métavers cohérent « reste un défi lointain et énorme », selon une note récente d’un analyste de Morgan Stanley.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20