Sarkozy condamné dans l’affaire Bygmalion: va-t-il faire de la prison ferme ?

L’ancien président de la République française a été déclaré coupable ce jeudi pour le financement illégal de sa campagne de 2012. Nicolas Sarkozy a été condamné à un an de prison ferme.

L’Affaire Bigmalion a trouvé un dénouement en l’absence de l’inculpé. Nicolas Sarkozy n’est d’ailleurs apparu qu’une fois lors du procès qui s’est tenu durant 5 semaines, de mai à juin dernier, c’était pour son interrogatoire. L’ancien chef d’État est formellement condamné pour financement illégal de sa campagne électorale. Il n’est qu’un des 14 accusés dans ce procès et subit la peine la moins lourde.

Lors du prononcé, Caroline Viguier, la présidente de la cour, a toutefois déclaré que la peine du prévenu sera « aménagée et exécutée sous le régime de la surveillance électronique  ». L’ancien président n’ira donc pas en prison. D’autant plus que l’ancien réprésentant de l’UMP a fait appel.

Il s’agit de la 2e condamnation pour Nicolas Sarkozy.  Il avait été condamné le 1ermars à trois ans de prison (dont un an ferme) pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire dite « des écoutes ». Un jugement dont il a fait appel à aussi.

L’ex-président « a poursuivi l’organisation de meetings », a expliqué la présidente du tribunal de Paris, après « avoir été averti par écrit du risque de dépassement » du plafond légal. « Ce n’était pas sa première campagne, il avait une expérience de candidat ».

Au final, le coût de la campagne était d’au moins 42,8 millions d’euros, soit près du double du plafond.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20