Départ à la retraite reporté à 64 ans en France : les syndicats prévoient une journée de grève le 19 janvier

En signe de protestation, les huit principaux syndicats français ont partagé un communiqué commun annonçant un mouvement de grèves et de manifestations contre cette réforme.

L’actualité : les principales organisations syndicales françaises ont appelé ce mardi les salariés à « une première journée de grèves et de manifestations » le jeudi 19 janvier en réaction à la réforme des retraites présentées plus tôt par le gouvernement français.

  • Une première journée qui doit « donner le départ d’une puissante mobilisation sur les retraites dans la durée », indique le communiqué commun des syndicats français.
  • On peut donc s’attendre à d’autres manifestations après le 19 janvier.

Zoom arrière : la Première ministre Élisabeth Borne a présenté ce mardi la nouvelle réforme des retraites : à compter de 2030, l’âge légal de départ à la retraite passera à 64 ans, contre 62 ans aujourd’hui.

  • L’âge légal sera progressivement relevé au rythme de 3 mois par an à partir du 1er septembre.
    • Il sera donc fixé à 63 ans et 3 mois à la fin du quinquennat, en 2027 et atteindra l’objectif de 64 ans en 2030.
  • En parallèle, l’allongement de la durée de cotisation est avancé à 2027, contre 2035 précédemment. « Pour bénéficier de sa retraite à taux plein, il faudra, dès 2027, avoir travaillé 43 ans », indique le dossier de presse de la Première ministre Elisabeth Borne.
  • Le report du départ à la retraite « apportera 17,7 milliards d’euros en 2030 aux caisses de retraite », a assuré le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.
  • Les recettes dégagées feront plus que compenser les « 13,5 milliards d’euros » de déficit que le régime de retraite aurait connu en 2030 en l’absence de réforme.
  • Cette dernière implique également une revalorisation des retraites. Le minimum de retraite sera ainsi fixé à 85 % du SMIC, contre les 81 % actuel, ce qui se traduit par une augmentation de 100 euros par mois pour une carrière complète aboutissant à une pension de 1.200 euros brut par mois.

Le détail : les numéros un des huit grandes organisations syndicales du pays se sont retrouvés à la Bourse du travail, place de la République, à Paris, pour annoncer leur riposte aux mesures gouvernementales.

  • La réaction conjointe des huit leaders syndicaux envoie un message fort, c’est du jamais vu en France.
    • En 2010, lors de la dernière réforme, si le combat contre le passage de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans avait fait l’unanimité auprès des syndicats, Force ouvrière n’avait pas pour autant rejoint l’intersyndical.
  • Cette première journée de grève prévue le 19 janvier sera suivie d’une rencontre au soir, afin de déterminer la suite du combat.  
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20