Markten:
Markten inladen...

JEUDI 13 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Retour à la case départ pour les États-Unis?

Logo Business AM
Crise du coronavirus

02/07/2020 | Willem De Maeseneer | 4 min de lecture

Un citoyen masqué, dans l'État de Californie- Isopix (AP Photo/Damian Dovarganes)

Alors que la majorité des pays d’Europe semble pouvoir contenir l’épidémie, les États-Unis redoutent une explosion du nombre d’infections au COVID-19. Certains États ont même fait le choix de renforcer leurs mesures dé sécurité.

Mercredi, pour la première fois depuis le début de la pandémie, les États-Unis ont enregistré près de 50.000 nouvelles contaminations en une seule journée, selon un décompte officiel de Reuters. Des chiffres qui corroborent avec les statistiques du mois de juin, puisque le nombre de cas recensés chaque jour aux États-Unis a augmenté de 105 % au cours de ces quatre dernières semaines.

Fermeture des bars

Mercredi, le gouverneur de Californie a ordonné la fermeture de tous les bars qui avaient ouvert leurs portes à la population. Les restaurants, les cinémas, les musées et les zoos ne peuvent désormais plus proposer d’activités à l’intérieur. ‘La propagation de ce virus se poursuit à une vitesse particulièrement inquiétante’, a déclaré, Gavin Newsom, le gouverneur de Californie.

Les gouverneurs de chaque État respectif devront également veiller à ne pas brûler les différentes étapes du déconfinement. Ces derniers jours, pas moins de cinq États ont enregistré de nouveaux records de cas depuis le début de la pandémie, alors que dans d’autres États, comme la Caroline du Nord et la Caroline du Sud, les hospitalisations repartent à la hausse.

En début de semaine, le gouverneur de l’Arizona a annoncé que les bars, les boîtes de nuit, les gymnases,  les cinémas et les parcs aquatiques de l’État devraient à nouveau fermer pour une période de 30 jours minimum. En trois jours de temps, l’Arizona a enregistré 858 nouvelles contaminations. L’État, qui s’était vu dans l’obligation de relancer l’économie du pays, avait pourtant respecté les directives imposées par la Maison- Blanche lors de son déconfinement, en mai dernier. 

Une levée des mesures trop rapide?

Les États du Sud devront subir les conséquences d’un déconfinement jugé, peut-être, prématuré. Les hôpitaux de certaines régions du Texas (l’un des derniers États à avoir été placé en quarantaine, mais aussi le premier à avoir assoupli ses mesures) sont submergés en raison des nouvelles contaminations enregistrées au cours de ces derniers jours. Depuis ce mercredi 1er juillet, plus de 6.900 personnes ont été hospitalisées, un record pour le deuxième État le plus peuplé d’Amérique.

Le Texas et la Floride ont pris la décision de fermer leurs bars et de réinstaurer des mesures sanitaires strictes. L’État de New York, qui venait d’autoriser les restaurateurs à ouvrir leurs terrasses, pourrait peut-être prévoir de postposer la réouverture des salles. Beaucoup d’États imposent également le port du masque dans les lieux publics.  

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | La citation du jour