Rendre les transports en commun gratuits, la solution de l’Espagne face à la crise énergétique

Alors que les prix des transports publics avaient déjà été réduits de moitié, le gouvernement espagnol a décidé de rendre le réseau ferroviaire public Renfe totalement gratuit à partir du mois de septembre. Une manière de pallier la crise énergétique à laquelle fait face le monde et plus particulièrement l’Europe.

Se rendre au travail ou faire ses courses en voiture coûte beaucoup plus cher qu’il y a un an. L’invasion de l’Ukraine par la Russie a en effet provoqué une véritable crise de l’énergie et cela ne semble pas près de s’arranger. Mais à cela s’ajoute aussi une inflation galopante (10,2% en Espagne), également liée au conflit. De quoi peser sur le portefeuille des petites gens. Et si les décideurs tentent de trouver des solutions pour arranger ce bourbier, leur application prendre un certain temps, de même que leurs résultats. Dans une mesure plus immédiate, l’Espagne a décidé de rendre le réseau de chemins de fer gratuit.

Les billets multitrajets pour les trains locaux et trajets à moyenne distance du réseau ferroviaire Renfe seront gratuits à partir du 1er septembre et jusqu’à la fin de l’année. Seuls les billets aller simple et les voyages longue distance sont exclus de cette initiative.

Réduire la pression sur les consommateurs et l’environnement

« Cette mesure encourage au maximum l’utilisation de ce type de transport public collectif pour garantir les déplacements quotidiens nécessaires avec un moyen de transport sûr, fiable, confortable, économique et durable, dans les circonstances extraordinaires de l’augmentation constante des prix de l’énergie et des carburants « , a déclaré le ministère espagnol des Transports, rapporte CNN.

L’objectif de cette initiative est donc bel et bien de réduire les pressions sur le portefeuille de la population, à un moment où les prix des carburants atteignent des records, tout en réduisant la pollution des transports et donc, l’impact environnemental.

L’Espagne n’est pas le seul pays européen à avoir opté pour une telle solution pour pallier la crise énergétique. Le mois dernier, l’Allemagne a en effet lancé une initiative similaire : un billet mensuel à 9 euros valable pour l’ensemble des transports publics du pays – à l’exception des trains longue distance. L’objectif de ce billet disponible tout l’été est de réduire la consommation d’énergie du pays et principalement celle du pétrole, dans le contexte de crise énergétique liée à la guerre en Ukraine.

Ces deux initiatives sont évidemment louables, même si dans le cas de l’Allemagne, cela a provoqué de nombreux embarras en raison du fait que l’offre de train n’avait pas été augmentée. De quoi en inspirer d’autres ? C’est possible. Ça pourrait en effet alléger la pression sur le portefeuille des consommateurs, mais augmenter l’offre serait une évidence et malgré cela, certains pourraient ne pas avoir le choix que de continuer à se déplacer en voiture.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20