Recharger plusieurs appareils en même temps, sans fil et à distance, c’est possible grâce aux champs magnétiques

Une équipe finlandaise vient de mettre au point un émetteur capable de localiser les appareils électroniques afin de les recharger à distance. Avec précision et efficacité. Mais la commercialisation n’est sans doute pas pour tout de suite.

De nos jours, on a toujours quelque chose qui a besoin d’être rechargé. Entre l’ordinateur portable, la montre connectée, la power bank et bien sûr l’inévitable smartphone, il y a toujours une jauge qui se rapproche dangereusement des derniers pourcents. Il faut donc s’encombrer de toute une ribambelle de câbles divers, et espérer trouver tout autant de prises électriques. Certes, la charge sans-fil se développe, mais les socles actuels restent quand même limités en taille et en puissance. Mais une équipe de chercheurs de l’Université Aalto, en Finlande, vient de mettre au point une méthode qui va peut-être sauver nos vies interconnectées.

Tunnel d’énergie

Prasad Jayathurathnage et son équipe ont développé un nouveau type de chargeur sans-fil qui est capable de détecter la présence et la position de l’appareil pour envoyer de l’énergie dans sa direction. On peut même se déplacer avec l’appareil en main, et il continue de se recharger, grâce à une sorte de « tunnel énergétique » ciblé sur l’engin.

Pour obtenir un tel résultat, les chercheurs utilisent comme antenne une bobine à double hélice enroulée autour d’un tore. Cette bobine crée deux champs magnétiques orthogonaux, l’un confiné à l’intérieur du tore, tandis que l’autre est distribué à l’extérieur. Ce champ magnétique est assez intense pour recharger un appareil situé à 20 centimètres avec un transfert énergétique efficace à 90%. Ensuite, l’efficacité décroit au fur et à mesure que la distance augmente.

Inoffensif ?

Les scientifiques n’ont toutefois pas précisé jusqu’à quelle distance ce système est efficace. « Pour l’instant, la portée maximale au pic d’efficacité dépend en fait de la taille que font le transmetteur et le récepteur », précise le professeur Prasad Jayathurathnage. Avec une bonne ingénierie, nous pourrions les faire rétrécir. »

L’équipe de chercheurs a déjà déposé un brevet pour le chargeur sans-fil, mais elle compte d’abord mener de nouveaux tests afin de déterminer si ces ondes ne sont pas nocives pour l’être humain. C’est, de toute manière, peu probable : le champ électrique ainsi produit étant de nature magnétique, il reste en théorie trop faible pour atteindre des niveaux alarmants.

« Un vrai système sans fil signifie plus de liberté personnelle » ajoute Jayathurathnage. « Vous n’aurez plus à vous demander où vous allez bien pouvoir brancher votre téléphone, ou si vous avez bien mis la prise. » L’équipe compte en parallèle développer le même genre de technologie pour des robots portes-charges destinés aux entreprises.

Pour aller plus loin :

Plus
Lire plus...
Marchés