Qu’est-ce que Poparazzi, l’appli ‘anti-Instagram’ qui fait un carton sur l’App Store ?

Lancée il y a dix jours Poparazzi a directement pris la tête de l’App Store aux Etats-Unis. En Europe, cette nouvelle application connaît également un très beau départ. Présentation.

Entre Instagram, TikTok et autres Snapchat, il est très difficile de bousculer la hiérarchie des réseaux sociaux les plus populaires. Pourtant, Poparazzi est en train de le faire. Certes, cette application ne s’est pas encore installée dans la durée, loin de là. Mais elle a tout de même déjà réalisé un fameux exploit.

Lancée le 24 mai dernier, elle a trusté la première place de l’App Store américain pendant six jours d’affilée. Les hypes franchissant de plus en plus vite les océans, elle a également la cote en Europe. En Belgique, notamment, Poparazzi est installé depuis plusieurs jours dans le top 5 des applications les plus téléchargées dans la catégorie ‘Photos et vidéos’.

Ni selfie ni retouche

Comme l’indique Techcrunch, pour réussir une telle prouesse, les concepteur de Poparazzi se sont appuyés sur leurs concurrents. Ils ont contacté des influenceurs pour que ceux-ci fassent de la publicité pour leur nouvelle application… sur d’autres applications. La nouvelle venue a ainsi pu bénéficier d’une belle vitrine sur TikTok et Instagram, par exemple. Deux réseaux sociaux que Poparazzi veut prendre à contre-pied.

En effet, là où les réseaux sociaux les plus en vogue se gargarisent de selfies, de filtres et de photos retouchées, Poparazzi veut miser sur l’authentique. Pour alimenter son profil, on ne peut compter que sur les photos prises par nos proches – d’où le nom de l’application – qui ne peuvent, eux, pas les modifier. Avec des clichés pris et publiés par d’autres personnes, l’objectif est de lutter contre le phénomène qui voit l’égo de chacun faire en sorte de ne divulguer que son plus beau profil sur les réseaux. En deux mots: Poparazzi a l’intention de se muer en un reflet de la ‘vraie vie’.

Données personnelles

Au vu de la mécanique sur laquelle repose Poparazzi, il est logique que des garde-fous aient été mis en place. Et qui dit garde-fous, dit divulgation de données personnelles. Pour s’inscrire, l’application vous oblige de… fournir un numéro de téléphone. Elle demande également l’accès à votre liste de contacts. Ce n’est, cette fois, pas obligatoire. Mais en cas de refus, un message ‘Poparazzi ne fonctionne littéralement qu’avec des amis’ indique à l’utilisateur qu’il ferait mieux d’accepter.

Notons aussi qu’il n’y a pas moyen de discuter avec quelqu’un. Les commentaires et les messages personnels n’existent pas. Les réactions à base d’émojis constituent les seules interactions possibles.

Une fois inscrit, on peut s’abonner à d’autres personnes, qu’on possède son numéro de téléphone ou non. Les barrières mises en place pour éviter les dérives restent donc finalement toutes relatives.

A l’heure actuelle, Poparazzi est uniquement disponible sur l’App Store. Les possesseurs de smartphones Android devront donc encore patienter avant de la tester. Aucune échéance n’a été communiquée jusqu’à présent.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés