Le bio n’a plus la cote, et ce n’est pas qu’une question de prix

Nous sommes actuellement en pleine crise économique et notre pouvoir d’achat est en chute libre. Cela crée un changement dans notre mode de consommation et les produits bio en payent les conséquences.

Pourquoi est-ce important ?

On le sait, consommer bio est plus éthique, meilleur pour la planète et votre santé. Mais ça ne l’est pas forcément pour notre portefeuille. En pleine crise économique, les consommateurs se tournent de plus en plus vers des produits blancs, laissant les produits bio de côté.

Dans l’actualité : Une étude de la Fédération nationale d’agriculture biologique (la Fnab) a révélé que les Français consomment de moins en moins bio. L’inflation n’y est pas pour rien, mais elle n’est pas la seule responsable.

  • En 2014, la consommation de produits bio était de 2,1%. En 6 ans, elle est montée à 5,1 %. Mais depuis 2020, cette consommation est en baisse. Cette année, elle est même repassée sous les 5 %. Ces deux années de baisse représentent plus d’un milliard d’euros de perdu, selon l’institut Iri.
  • Entre janvier et septembre 2022, les achats de produits bio ont chuté de 6,3% en France, selon la Fnab. Cette chute est particulièrement marquée chez les enseignes purement bio avec une baisse de 16 % selon NielsenIS. La vente de produit bio en grandes surfaces a, elle, baissé de 5,3 % relève l’étude de la Fnab.
  • Le principal facteur de cette baisse de consommation du bio est, évidemment, l’inflation. Un produit bio reste en moyenne 30% plus cher que sa version industrielle. Dans un contexte où le pouvoir d’achat est mis à mal, le consommateur se tourne plutôt vers des produits plus abordables.
  • L’inflation n’est pas l’unique responsable. Comme l’explique Frank Rosenthal, spécialiste du marketing de la consommation sur BFM Business : « Ce n’est pas parce qu’un produit est bio qu’il est bon, il peut y avoir des produits conventionnels qui ont plus de goût par exemple. Les spécialistes du bio disent qu’il s’agit du vrai goût des produits, mais si le ‘vrai goût’ c’est de ne pas avoir de goût, les consommateurs ne sont pas satisfaits. »

En Belgique : La situation n’est pas mieux chez nous. La consommation de produits bio est aussi en baisse.

  • Les résultats sont alarmants : 82 % des commerces sondés par Biowallonnie ont vu leur chiffre d’affaires diminuer si l’on compare les ventes du premier semestre de 2021 au premier semestre de 2022.
  • « Sachant que le sondage date du mois de juillet, donc avant le début de la crise énergétique que nous traversons actuellement, on peut considérer que la situation s’est encore dégradée pour certains commerces », explique la représentante de Biowallonie sur Le sillon belge.
  • Les raisons ? Selon les commerçants sondés, la crise économique et la baisse du pouvoir d’achat sont les premières raisons. Il y a aussi l’augmentation du nombre de magasins bio, la hausse des prix du carburant et la crise énergétique qui jouent certainement dans la balance.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20