Pourquoi le bitcoin est à son point le plus bas depuis 16 mois?

En une semaine, le bitcoin a perdu environ un tiers de sa valeur marchande. Pourquoi ?

Le marché des cryptomonnaies a pris un coup après l’autre cette semaine. Les investisseurs baissiers, ou bears (ours) se lèchent les babines en bombardant les réseaux sociaux avec des messages indiquant que la bulle des cryptomonnaies, dont ils pensaient qu’elle éclaterait inévitablement un jour, touche enfin à sa fin. En outre, plusieurs médias d’information sont prêts à déclarer la cryptomonnaie morte, à nouveau.

Cependant, la plupart des vétérans du monde de la cryptographie restent remarquablement calmes. Charles Hoskinson, ancien programmeur d’Ethereum et fondateur de la blockchain à contrat intelligent Cardano, est l’un d’entre eux. « Si c’est votre premier hiver crypto : bienvenue alors. J’en ai traversé plusieurs depuis 2011 et ils frappent toujours comme un bain de glace. Nous sommes dans la phase de panique du ‘sang dans les rues’. La situation s’éclaircira dans quelques semaines ou mois, lorsque le fonds aura été trouvé. Suit alors une longue ascension vers le haut de l’échelle », écrit le pionnier de la crypto.

Le krach actuel que connaissent le Bitcoin et le reste du marché cryptographique est effectivement important. Jeudi matin, le prix du Bitcoin était coté à 27.100 dollars, soit une perte de près de 14 % au cours des dernières 24 heures. Cela place le prix du bitcoin à son point le plus bas en 16 mois. Le prix le plus bas en 2021 se situait autour de 29.000 dollars. Au moins 650 milliards de dollars ont été liquidés sur le marché des cryptomonnaies en une semaine.

Mais pourquoi le prix du bitcoin semble-t-il être dans une chute libre et sans merci ? Tout cela est-il lié aux entreprises technologiques qui subissent également un coup dur et se débarrassent de leurs actifs cryptographiques pour libérer des liquidités ? Cela a-t-il quelque chose à voir avec le fait que la Fed augmente les taux d’intérêt pour contrer l’inflation ? Ou cela a-t-il un rapport avec l’échec de la cryptomonnaie Terra (LUNA) et du stablecoin TerraUSD (UST) ?

Rumeurs de manipulation par BlackRock et le fonds spéculatif Capital

Selon les analystes de CoinDesk, la vente massive d’actifs numériques qui a débuté ce week-end a été principalement causée par « l’implosion du stablecoin TerraUSD ». En théorie, cette monnaie stable devrait suivre le cours du dollar d’aussi près que possible. La valeur d’UST reposait principalement sur une grande tirelire de bitcoins, que le cofondateur et PDG de Terra, Do Kwon, thésaurisait depuis des semaines.

Après l’effondrement de l’ancrage de l’UST au dollar, le prix de la pièce Terra (LUNA) s’est effondré de près de 96%. La Luna Foundation Guard, une organisation à but non lucratif qui soutient le réseau Terra et stocke les bitcoins derrière l’UST, a immédiatement envoyé ses bitcoins sur les marchés cryptographiques afin de débloquer des fonds pour rétablir le lien du stablecoin avec le dollar. Plusieurs investisseurs ont remarqué la vente de bitcoins et se sont également débarrassés de leur crypto. Au moment de la rédaction de cet article, le lien entre le dollar et l’UST n’est toujours pas réparé. Le prix de la pièce UST était d’environ 60 cents vendredi matin.

Depuis quelque temps, des rumeurs circulent également sur Internet selon lesquelles de grands investisseurs institutionnels, tels que le gestionnaire d’actifs BlackRock et le fonds spéculatif Capital, ont contracté un prêt de 100.000 bitcoins auprès de la bourse de cryptomonnaies Gemini. Avec ces cryptomonnaies, ces entreprises auraient délibérément manipulé le marché afin de faire baisser les prix du Terra et du Bitcoin. Ils auraient ensuite shorté les pièces en question pour réaliser des bénéfices usuraires et les racheter à bas prix. La bourse de crypto-monnaies Gemini dément toutefois fermement qu’un prêt de cette taille ait été accordé à une institution financière.

Le bitcoin a traversé des périodes plus difficiles et a survécu

« La réaction actuelle du marché à l’inflation rendra difficile d’attirer d’autres investisseurs hésitants. Les risques à Wall Street augmentent et comprennent désormais l’échec de la politique de la Fed, les risques de liquidité et de crédit et les inquiétudes concernant la croissance. Le bitcoin reste très vulnérable à une nouvelle pression de vente, en particulier lorsque le niveau de 28.500 dollars sera franchi », a écrit Edward Moya, analyste chez Oanda Americas.

Toutefois, il n’est pas certain que cela signifie la fin définitive du marché des cryptomonnaies et du bitcoin. La cryptomonnaie a déjà connu des moments plus difficiles et a survécu. Le bitcoin a été déclaré mort par différents médias plus de 400 fois depuis 2010. La dernière fois que cela s’est produit, c’était il y a tout juste trois jours, lorsque The Spectator a littéralement déclaré la cryptomonnaie morte. Pourtant, l’enthousiasme suscité par la technologie qui sous-tend les cryptomonnaies ne cesse de croître.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20