Pourquoi Ethias envisage de déménager du centre de Liège à Droixhe

Architecte Assar

La société d’assurance liégeoise va quitter le centre de la Cité ardente. Deux projets tiennent la corde pour accueillir le nouveau siège. L’un d’eux se situe à Droixhe, un quartier qui n’a pas toujours eu bonne réputation. Mais c’est en train de changer…

Avant de trancher, le patron d’Ethias à Liège demandera l’avis de ses 900 employés, explique ce week-end La Meuse. L’objectif de la société d’assurance est de devenir neutre en carbone à l’horizon 2030. Son ancien siège aurait nécessité trop de travaux, immobilisant l’activité pour une trop longue période.

Une étude de marché de deux ans a donc débouché sur quarte projets d’implémentation, puis deux: la plaine de Droixhe et le quartier de Coronmeuse.

Droixhe veut se détacher de sa réputation

Qu’un acteur aussi important qu’Ethias veuille déménager dans la cité de Droixhe peut surprendre. Mais il s’agit d’un pari sur l’avenir, et pas forcément à très long terme.

Le projet prendrait place sur le site de deux anciennes tours démolies. Un bâtiment à l’architecture moderne et osée composé de 14 étages, de grandes terrasses et de 300 places de parking.

Architecte Assar

Droixhe tente de redorer son image depuis un certain temps. Les autorités ont déjà investi 100 millions d’euros pour la requalification de l’habitat. Le but est d’y accueillir le privé, mais aussi une meilleure mixité sociale.

Outre les habitats rénovés et une toute nouvelle maison de repos, il y a bien sûr l’énorme projet des Halles de foires, 14.000 m² où viendra s’implanter Liège Expo.

De vieilles industries vont également connaitre un relooking: c’est le cas de l’usine de café Chat Noir (20.000 m²), ou l’ancienne usine d’embouteillage d’AB InBev (25.000 m²). Au menu: logements, bureaux, commerces et infrastructures sportives. ‘Tous les ingrédients sont donc réunis pour recréer à cet endroit un pôle économique dynamique et tourné vers l’avenir’, a récemment pointé du doigt un rapport du consultant Cushman & Wakefield.

Côté mobilité, le site de Droixhe ne manque pas non plus d’atouts. Et pas seulement pour les voitures: la portion de l’autoroute E25 qui se situe à Droixhe va être réaménagée en boulevard urbain paysagé d’ici 2022. Réduction de vitesse et corridors pour les vélos et les piétons sont au programme. En outre, le tram desservira tous les environs depuis la gare de Bressoux.

La Conseil d’administration tranchera après avis

L’autre site se situe dans le quartier de Coronmeuse et ferait place à un projet architectural nettement plus conventionnel. Le bâtiment de huit étages s’implanterait dans l’écoquartier, en face de l’ancienne patinoire. L’accessibilité y est également développée pour tout type de mobilité, à l’exception d’une gare tout proche.

Bureau JaspersEyers

On comprend donc que la réputation de Droixhe pourrait faire pencher la balance. Mais qu’un acteur comme Ethias se positionne en faveur de ce quartier qualifié de difficile serait un sacré signal. La citée inspirée en son temps par Le Corbusier pourrait rapidement retrouver son coup d’éclat.

Les 900 employés doivent se prononcer la semaine prochaine. Après quoi le Conseil d’administration d’Ethias prendra sa décision.