Finalement docile, le Kremlin ? La Russie envoie du brut en Inde en respectant le prix plafond imposé par l’Occident

La semaine dernière, l’UE, le G7 et l’Australie ont mis en place leur plafonnement du pétrole brut russe. Vladimir Poutine avait assuré que son pays ne traiterait plus avec les pays respectant ce prix maximum. Aurait-il déjà changé d’avis ?

Pourquoi est-ce important ?

Entré en vigueur le 5 décembre dernier, le plafond du prix du brut russe, à 60 dollars le baril, est censé affecter les revenus du Kremlin afin d'affaiblir la position russe en Ukraine. Il a aussi été pensé pour rester suffisamment élevé que pour encourager la Russie à ne pas réduire sa production. Et donc à éviter des problèmes d'approvisionnement à travers le monde.

Dans l'actu : des cargaisons sont parties vers l'Inde en respectant le plafond.

  • D'après les informations du Financial Times, depuis le 5 décembre, au moins sept cargaisons de brut russe sont parties vers l'Inde à bord de navires assurés par des compagnies occidentales.
  • À chaque fois, le pétrole en question a été vendu à un prix inférieur au plafond mis en place par l'UE, le G7 et l'Australie.

Le détail : au moins 5 millions de barils sous le plafond.

  • Au total, ce
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20