Phoenix Ghost, le drone tueur développé par les USA spécifiquement pour servir en Ukraine vient d’être dévoilé

L’armée ukrainienne a besoin de toute l’aide disponible pour contenir la nouvelle offensive russe dans le Donbas. Et si côté matériel lourd, des engins d’origine soviétique lui conviennent mieux, les États-Unis s’engagent de plus en plus à fournir du matériel léger issu de leur propre arsenal, parfois de haute technologie, ou même, comme certains drones rôdeurs, jamais vu auparavant.

L’artillerie, toujours reine des batailles

Le Pentagone a annoncé ce jeudi qu’il allait encore débloquer l’équivalent de 800 millions de dollars d’aide matérielle destinée à l’Ukraine, a révélé de Département américain de la Défense. Cette huitième livraison se composera de stocks issus de l’armée américaine, avec un accent porté sur l’artillerie, point faible de l’armée ukrainienne face à une machine de guerre russe qui compte énormément sur la puissance de feu.

Cette nouvelle livraison d’armes se composera donc de 72 obusiers de 155 mm ainsi que de 144.000 obus. Le dernier colis comprend également 72 véhicules tactiques qui peuvent être utilisés pour remorquer les obusiers ; il ne s’agit donc pas de pièces d’artillerie automotrices, comme les modernes Paladin vendus récemment à Taïwan.

Objet volant inédit

Par contre, l’oncle Sam a glissé dans le paquet un autre type d’arme, d’apparence anodine, mais tout à fait moderne : un nouveau type de drone encore inédit, le Phoenix Ghost. Les caractéristiques précises de cet objet volant n’ont pas été spécifiées, précise Korii, on doit donc se contenter de ce qu’en dit la Défense américaine.

Le système aérien tactique sans pilote Phoenix Ghost, a déclaré le porte-parole du Pentagone John Kirby, est un système développé par l’armée de l’air pour répondre aux exigences ukrainiennes: « Phoenix Ghost est un système aérien tactique sans pilote (…). [il] offre des capacités similaires à la série de systèmes sans pilote Switchblade – des capacités similaires, mais pas exactement semblables. Le système Phoenix Ghost, a-t-il dit, nécessitera probablement une formation minimale pour les utilisateurs ukrainiens qui ont déjà l’expérience des drones. « Nous allons travailler sur ces exigences de formation directement avec les forces armées ukrainiennes », a-t-il ajouté.

Développé pour correspondre aux besoins des Ukrainiens

C’est à la fois très peu et beaucoup : si le Ghost Phoenix est une arme comparable au Switchblade, alors il s’agit d’un drone de type munition rôdeuse : un engin kamikaze à usage unique qui peut être déployé par une personne seule et capable de frapper discrètement et avec précision n’importe quelle cible dans un rayon de plusieurs kilomètres. Comme un gros oiseau invisible à haute altitude, qui soudainement pique vers la cible désignée par l’opérateur, lequel garde le contrôle de l’engin jusqu’aux derniers mètres avant impact : le genre d’engin imprévisible et inarrêtable, à même de terrifier l’ennemi par sa simple possible présence.

Difficile toutefois de tirer des plans sur la comète sur ce qui différencie Ghost Phoenix, dont l’existence vient seulement d’être révélée, du Switchblade dont bien des caractéristiques sont encore tenues secrètes. Il se peut qu’il soit d’un maniement plus facile, ou encore qu’il s’agisse d’une version prenant en compte le retour d’expérience des Ukrainiens. Quoi qu’il en soit, ce sont 121 de ces étranges rapaces qui vont être livrés au gouvernement de Kiev. De quoi offrir encore un peu plus de poids aux Ukrainiens pour peser dans le Donbas.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20