Pas de reprise pour Swissport, le licenciement de 1.500 personnes confirmé

Swissport
Swissport. – Isopix

Les curateurs ont annoncé aux syndicats que les activités de Swissport ne reprendront pas, ont confirmé mercredi CSC-ACV et FGTB-ABVV à la VRT. Près de 1.500 personnes, opérant à l’aéroport de Bruxelles-National, seront licenciées.

L’entreprise avait annoncé lundi qu’elle déposait le bilan. Le tribunal de commerce de Bruxelles avait déclaré mardi la faillite de Swissport Belgique. Trois curateurs avaient été désignés pour traiter ce dossier et décider ou non de l’éventuelle poursuite des activités.

« Nous avons vu les curateurs aujourd’hui/mercredi et ils ont confirmé qu’il n’y aura pas de redémarrage », a expliqué Hans Elsen du syndicat chrétien CSC-ACV. « Les gens seront licenciés et les activités seront arrêtées. »

« Il n’y aura pas de redémarrage parce qu’il n’y a plus d’argent et qu’aucun acheteur n’est prêt », a ajouté Olivier Van Camp, du syndicat des fonctionnaires socialistes BBTK (Setca).

Les deux syndicats pointent également du doigt le gouvernement et dénoncent le manque de soutien. « Je constate que 1.500 personnes perdent leur emploi », a déclaré Hans Elsen. Les politiques et le directeur de l’aéroport « gardent le silence ». Même son de cloche chez Olivier Van Camp: l’Etat « ne veut pas sauver Swissport », « scandaleux », a-t-il martelé.

« Nous appelons la BAC (Brussels Airport Company, ndlr.) et les politiques à trouver une solution à cette situation pénible le plus rapidement possible », peut-on également lire dans un dépliant du front syndical. La réunion avec le gouvernement fédéral mardi était un « dialogue de sourds », avant finalement d’avoir eu le sentiment d’être « entendus », mais « pour l’instant, il n’y a pas d’initiative politique pour garantir l’emploi des employés de Swissport ».

Le personnel recevra des explications supplémentaires demain/jeudi lors d’une réunion déjà prévue, à 14h00, sur le parking du personnel. FGTB, CSC et CGSLB espèrent une présence massive, en prêtant attention aux mesures de sécurité. Les travailleurs seront invités à porter un bandeau en guise de deuil.

Au total, il s’agit de 1.469 emplois. Les services de fret aérien distincts de Swissport aux aéroports de Bruxelles et de Liège ne sont pas concernés par la faillite.

Swissport est l’une des deux sociétés de manutention actives à Zaventem, avec Aviapartner.

Lire aussi: