“Nous risquons de voir l’Europe de l’Est disparaître sous nos yeux”

D’ici 2050, le monde comptera 9,7 milliards d’habitants, soit plus de 2 milliards de plus qu’aujourd’hui. C’est surtout en Afrique que cette croissance démographique sera la plus manifeste. Là-bas, la population doublera encore une fois dans les trois prochaines décennies. La population augmentera également dans cinq des six autres continents habités.

Une région ne profitera pas du tout de cette croissance : l’Europe. Un récent rapport des Nations Unies montre également que les 10 pays qui se contractent le plus rapidement au monde sont tous les 10 situés en Europe de l’Est. Le Japon, un pays qui fait souvent la une pour ses problèmes démographiques, ne figure qu’à la onzième place.

Le top 10 des pays qui se contractent le plus rapidement

Le top 10 des pays qui vont perdre le plus d’habitants (prévisions 2017 – 2050) est le suivant (les pays d’Europe de l’Est sont en gras):

1. Bulgarie (-23%)

2. Lettonie (-22%) 

3. Moldavie (-19%)

4. Ukraine (-18%)

5. Croatie (-17%)

6. Lituanie (-17%)

7. Roumanie (-17%)

8. Serbie (-15%)

9. Pologne (-15%)

10. Hongrie (-15%)

Le reste du top 20 compte également 5 autres pays d’Europe de l’Est :

11. Japon (-15%)

12. Géorgie (-13%)

13. Portugal (-13%)

14. Bosnie-Herzégovine (-13%)

15. Estonie (-13%)

16. Liban (-11%)

17. Grèce (-11%)

18. Corée du Sud (-10%)

19. Albanie (-9%)

20. Biélorussie (-9%)

© Ostap Senyuk/ Unsplash

Voici les conclusions les plus importantes du rapport :

L’exode d’Europe de l’Est

1. La population bulgare accueillera 1,7 million de personnes supplémentaires d’ici 2050. C’est l’équivalent de la population de la capitale Sofia et de ses banlieues. Les universitaires bulgares ont exprimé leur préoccupation au sujet du déclin de la population au début de ce mois  (“La Bulgarie est cliniquement morte”). Ce pays comptait 9 millions d’habitants en 1989, mais après la chute du rideau de fer, il est devenu victime de l’émigration massive vers l’Ouest et a depuis lors vu partir des millions de civils. Aujourd’hui, la Bulgarie compte moins de 7 millions d’habitants, soit une baisse de plus de 22 % de sa population en seulement trois décennies. Mais selon l’ONU, ce déclin devrait donc se poursuivre. En 2100, la population bulgare actuelle sera encore divisée par deux.

2.  Nous risquons de voir l’Europe de l’Est disparaître sous nos yeux, pour ainsi dire.  Les 10 pays se réduisant le plus rapidement ont un taux de natalité moyen compris entre 1,3 et 1,6, alors que le seuil de remplacement normal est de 2,0. Au cours des dernières décennies, des millions d’Européens de l’Est ont échangé leur patrie pour des pays d’Europe occidentale plus riches. Selon The Economist, 1 million de Bulgares vivent aujourd’hui à l’étranger, dont 700 000 dans un autre pays de l’UE. On recense également  1 million de Polonais et 400 000 Roumains au Royaume-Uni.

© Kevin Grieve/ Unsplash

L’immigration résout le problème de la pénurie d’enfants

3. Le problème ne se limite pas à l’Europe de l’Est, et d’autres pays européens ont un taux de natalité inférieur au seuil de remplacement : l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique, par exemple, mais ces pays comptent assez d’immigrés pour atténuer la contraction de la courbe. Selon le sénateur Alain Destexhe, l’ampleur réelle de l’immigration en Belgique a systématiquement été cachée à la population.

4. Remarquablement, ce sont les pays d’Europe centrale et d’Europe de l’Est qui sont les plus réceptifs aux discours anti-immigrés des partis d’extrême droite.

© Ddw

Riches contre pauvres

5. Dans neuf pays, l’espérance de vie tant des hommes que des femmes est déjà supérieure à 82 ans : l’Australie, Hong Kong (Chine), l’Islande, l’Italie, Japon, Macao (Chine), Singapour, l’Espagne et la Suisse. 

6. Les 8 pays où l’espérance de vie des hommes et des femmes ne dépasse pas 55 ans sont situés en Afrique : République centrafricaine, Tchad, Côte d’Ivoire, Lesotho, Nigéria, Sierra Leone, Somalie et Swaziland. 

1 milliard d’octogénaires en 2100

7. En Europe, un habitant sur quatre est déjà âgé de plus de 60 ans aujourd’hui, en 2050, ce sera plus d’un sur trois. Les autres continents seront également confrontés à une population vieillissante dans les prochaines décennies.

8. Le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans triplera d’ici 2050 et sera même multiplié par sept d’ici 2100. Aujourd’hui, on compte 137 millions de personnes dans le monde âgées de plus de 80 ans, en 2100, elles seront près de 1 milliard.  Un quart de tous ces octogénaires vivent en Europe aujourd’hui, mais ce pourcentage se réduira en 2050 (17 %) et 2100 (10 %), car la population des autres continents augmente et leur population respective vieillit aussi. En Belgique, on comptera 1,2 million de personnes de plus de 80 ans dans quarante-cinq ans.

© Michael Cohen/ Flickr