Salto : le Netflix wanna be français voit sa dissolution à l’ordre du jour après seulement deux ans d’existence

Ce vendredi, France Télévisions devrait acter la dissolution et la cessation des activités de la plateforme de streaming française Salto figure lors d’un Comité social économique (CSE) central extraordinaire, selon les informations de Puremedias.

Pourquoi est-ce important ?

Les plateformes de streaming issues de la télé se multiplient. Dans l'objectif de concurrencer Netflix, Amazon Prime Video ou encore Disney. La France, grand producteur de contenus audiovisuels, a voulu entrer dans la danse avec la plateforme Salto. Après deux ans d'existence, elle pourrait déjà ne plus exister. Une preuve de l'échec de cette plateforme à s'imposer face aux géants du streaming américains.

L’actualité : TF1 et M6 ont déjà fait savoir qu’ils souhaitaient quitter le capital de Salto. TF1, M6 et France Télévisions en possèdent chacun un tiers.

  • Selon L’informé, il n’y aurait qu’un seul candidat à la reprise, la société espagnole nommée Agile.
  • Mais selon les informations de Puremedias, cela ne devait pas se faire. La plateforme serait donc juste dissoute. L’annonce devrait avoir lieu en fin de semaine.
  • Deux scénarios sont alors possibles :
    • Le premier est une dissolution avec cession des actifs comme les portefeuilles clients et plateforme technique. Si ce scénario a lieu, Salto pourra recouvrer une partie de ses dettes et de nouveaux acheteurs pourraient montrer leur bout de leur nez.
    • Le second serait une fin pure et simple de la plateforme. Personne ne récupérait alors le contenu disponible sur Salto.
  • La directrice générale de France Télévisions (qui possède France 2, France 3 et ses 24 antennes régionales, France 4, France 5, et France info, NDLR), Delphine Ernotte, s’est exprimée sur le sujet pour Le Figaro : « Si demain, ils trouvent un acquéreur, je n’aurai aucun problème à y laisser nos contenus ».
  • De l’autre côté, Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, affirmait que « l’avenir de Salto devrait se préciser rapidement, sans doute en début d’année prochaine », toujours au Figaro.

Le contexte : Cette dissolution est une des conséquences de l’annulation de la fusion entre M6 et TF1 en septembre 2022, explique BFM Business.

  • Bertelsmann, la société mère, cherchait à vendre le groupe M6. TF1 a donc vu une opportunité d’investir dans le digital, M6 ayant fait pas mal d’acquisitions dans le domaine comme la plateforme 6play.
  • C’est toujours dans cette idée de s’investir dans le digital que TF1 a investi dans Salto, une plateforme de streaming française destinée à concurrencer Netflix dans l’Hexagone avec, en exclusivité, des programmes et des films français.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20