Nadège Bastiaenen (Child Focus): « Participez de temps en temps au jeu préféré de vos enfants. C’est une bonne façon de comprendre leur monde en ligne »

Rédigé avec la contribution de itsme®

La cybersécurité est bien plus qu’une question de sécurité. Le respect de la vie privée joue également un rôle important. C’est le thème du deuxième épisode de la série de podcasts « Je m’en fish… ou pas ». L’animatrice Lucile Rochelet en parle avec Nadège Bastiaenen, coordinatrice chez Child Focus.

« Nous pensons parfois que la vie privée n’existe pas pour les enfants et les jeunes. Mais ce n’est pas vrai. C’est au moins aussi important pour eux que pour nous, mais ils la gèrent différemment, c’est tout. »  Ce sont les paroles de Nadège Bastiaenen, coordinatrice chez Child Focus. L’organisation est surtout connue pour ses alertes lors de la disparition d’enfants, mais elle prend également des initiatives pour les enfants, les jeunes et leurs parents en ce qui concerne l’utilisation d’internet. 

Il s’agit de savoir « avec qui je vais communiquer » et « ce que je vais communiquer », poursuit Nadège Bastiaenen. « Les jeunes apprennent à gérer leurs données personnelles. Ils savent très bien ce que c’est. Mais, par ailleurs, il y a aussi la tension provoquée par la lutte pour les likes… qui leur fera dépasser les limites et les poussera parfois à divulguer trop de choses privées. »

Les jeunes enfants aiment que vous jouiez avec eux ou que vous les regardiez jouer..

Le deuxième épisode de « Je m’en fish… ou pas » commence par le témoignage de Charles Piette, un chef d’entreprises qui a été victime de phishing et qui a partagé en toute bonne foi  ses données bancaires personnelles. Une histoire qui fait réfléchir…

Nadège Bastiaenen et Lucile Rochelet se penchent ensuite sur les enfants, les jeunes et la vie privée, et sur la façon dont les parents peuvent les aider. Nadège Bastiaenen conseille de jouer régulièrement à un jeu avec son enfant ou de regarder son YouTubeur préféré avec lui: « C’est un bon moyen de connaître son environnement en ligne. Et cela  permettra à l’adulte de mieux évaluer ce qu’il fait. Si votre enfant est jeune, il le demandera de lui-même. C’est aussi une façon de créer une atmosphère de confiance, qui est importante lorsqu’ils sont un peu plus âgés. Parce que quand ils grandissent, ils demandent moins que vous les regardiez. »

Apprendre à utiliser internet

« Il est particulièrement important d’apprendre aux enfants et aux jeunes à faire face à ce vaste monde qu’offre internet », conclut Nadège Bastiaenen. « Ce monde fait partie de notre société, mais cela ne signifie pas que l’on naît avec les connaissances nécessaires pour y faire face. C’est là que vous, en tant que parent, jouez un rôle important. » 

Voulez-vous éviter de devenir vous-même victime de phishing ou d’une autre forme de piratage ? Ou voulez- vous savoir comment faire découvrir internet en toute sécurité à vos enfants? Écoutez le deuxième épisode de « Je m’en fish… ou pas ! »..

Explicatif:

– Piratage : Lorsque quelqu’un s’introduit dans un système informatique, tel que celui d’une entreprise. Ces intrusions ont souvent des intentions criminelles et visent à causer des dommages ou à forcer le paiement d’une rançon (=cracking ou craquage). Cependant, il existe aussi le piratage éthique, où le pirate a comme objectif de rechercher et mettre le doigt sur les vulnérabilités du système dans le but de prévenir la cybercriminalité. Le piratage est également souvent utilisé comme un terme générique pour diverses formes de cyberattaques.

– Phishing (hameçonnage) : cyberattaque dans laquelle des courriers électroniques ou des messages textuels sont utilisés comme arme pour obtenir des informations sensibles auprès de particuliers et de clients. En général, le fraudeur imite un site web enregistré sous un faux nom de domaine pour obtenir des noms d’utilisateur, des mots de passe, des coordonnées bancaires ou des informations sur les cartes de crédit.

– Spoofing (usurpation d’identité): une forme de phishing dans laquelle les cybercriminels prennent une autre identité. En tant que soi-disant employé d’une banque ou d’une autre entreprise, ils extraient des données (bancaires) secrètes ou escroquent de l’argent. L’usurpation d’identité se fait par le biais de différents canaux et variantes tels que le courrier électronique, un faux site web ou l’appropriation d’un numéro de téléphone existant.

– Whaling : forme de phishing visant à obtenir les coordonnées de hauts dirigeants d’entreprises, tels que les PDG, les directeurs financiers, etc. afin d’accéder aux données de l’entreprise.

– Ransomware : un logiciel malveillant (=malware) qui verrouille les fichiers et les systèmes des entreprises. Pour les débloquer,  les pirates exigent une rançon, souvent en bitcoins ou autres cryptomonnaies. Malheureusement, le fait de payer les criminels ne garantit pas la « libération » des fichiers.

– CCB : Le Centre pour la cybersécurité Belgique (CCB) est l’autorité nationale de cybersécurité en Belgique. Le CCB supervise, coordonne et contrôle la mise en œuvre de la stratégie de cybersécurité de la Belgique.

« Je m’en fish… ou pas ! », un podcast en collaboration avec  itsme®. itsme-id.com

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20