Mauvaise nouvelle : le méthane est quatre fois plus sensible au réchauffement climatique qu’on ne le pensait

Une nouvelle étude montre que le méthane est quatre fois plus sensible au réchauffement de la planète qu'on ne le pensait auparavant. Ce résultat permet d'expliquer la croissance rapide du méthane au cours des dernières années et suggère que, si rien n'est fait pour y remédier, le réchauffement lié au méthane s'intensifiera au cours des prochaines décennies. Et ainsi, le réchauffement climatique se produira (encore) plus rapidement que ce que nous pouvions soupçonner jusqu'à pr

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20