Le verdict est tombé : Jean-Claude Marcourt (PS) démissionne comme président du Parlement wallon, les autres membres du Bureau font un pas de côté

Jean-Claude Marcourt démissionne de la présidence du Parlement wallon, ainsi que du Bureau du Parlement. Les autres membres font un pas de côté. Sa position était devenue intenable après des révélations sur des voyages exubérants et des projets de construction pharaoniques.

Dans l’actu : Marcourt se retire officiellement, ce lundi en fin d’après-midi. Le président du PS, Paul Magnette, avait déjà demandé vendredi dernier la démission de son collègue de parti et de l’ensemble du bureau politique du Parlement wallon, mais Marcourt a d’abord refusé et plusieurs membres du bureau ont refusé de porter à eux seuls la responsabilité des faits.

Quid du Bureau ? Finalement, Marcourt démissionne, confirme son président, Magnette continuant à pousser à une démission collective des fonctions politiques.

  • Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, salue également la décision de Marcourt. Le MR annonce que de nouveaux membres seront nommés. Sous-entendu : les membres actuels, à savoir Jacqueline Galant et Sybille de Coster-Bauchau démissionnent elles aussi.
  • Exit aussi Manu Dibasato, député Ecolo membre du Bureau. Il annonce sa démission peu de minutes après celle de Marcourt. La députée socialiste Sophie Péciraux s’était déjà retirée du Bureau vendredi soir.
  • La principale critique adressée à ce bureau est un manque total de contrôle des agissements et dépenses du greffier Janssens ainsi que d’un voyage à Dubaï auquel Marcourt a pris part.
    • Les ex-membres du bureau, ainsi que l’ex-président du Parlement wallon, restent toutefois députés à Namur.

Le contexte : Depuis des jours, Le Soir enchaîne les révélations sur le duo du président parlementaire de l’assemblée wallonne, Marcourt, et de son greffier, Frédéric Janssens.

  • Ce dernier apparaît comme un personnage haut en couleur, régnant sur son personnel comme un despote, et prenant ces dernières années toutes sortes de décisions qui sentent fort le conflit d’intérêts. Les nombreux voyages aux frais de la princesse ont été fait sans reel contrôle des depenses.
  • Nottament un voyage en novembre 2021 à l’exposition universelle de Dubaï, sort du lot : Janssens et Marcourt ont voyagé à Dubaï en classe affaires (alors qu’un règlement du Parlement prévoit que les voyages soient faits en classe économique), à plus de 4.000 euros le billet. Sur place, ils ont séjourné quatre jours d’hôtel à The Palm, pour plus de 4.000 euros également. Plus des dépenses de plus de 1.000 euros par jour, et une guide locale de plus de 3.000 euros. Ce que le Parlement wallon faisait exactement à Dubaï n’était pas vraiment clair, d’autant plus que le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) représentait la Wallonie aux Émirats arabes unis.
  • Ces dernières années, Janssens s’est rendu à des congrès à Montréal, Denver, Los Angeles et Nashville, entre autres, avec à chaque fois un séjour supplémentaire de plusieurs jours. Les sujets n’étaient que très vaguement liés à son rôle.

Rivalité : Ce matin encore, des échauffourées verbales entre le MR et le PS ont eu lieu : Magnette s’en est pris au président du MR Georges-Louis Bouchez et vice versa. La tension entre les partis de la majorité wallonne a grimpé.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20