L’Union européenne enregistre son taux de chômage le plus bas du siècle

L’Espagne a le deuxième taux de chômage le plus élevé de l’Union européenne après la Grèce. (EFE/Marta Perez)

À la fin de l’année dernière, le chômage dans l’Union européenne est tombé à 6,2 %, confirmant le déclin constant des mois précédents. Les chercheurs constatent que le chômage européen est ainsi tombé à son niveau le plus bas depuis le début du siècle.

Les chiffres d’un rapport d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, sont plutôt encourageants. La zone euro a enregistré un taux de chômage de 7,4 % à la fin du mois de décembre, le chiffre le plus bas communiqué depuis mai 2008.

La République tchèque gagnante

En un an, le nombre de chômeurs dans l’Union européenne a diminué de 747.000 personnes, tandis que la zone euro enregistre une diminution de 592.000 chômeurs.

La République tchèque a terminé l’année dernière avec un taux de chômage de 2 %, le chiffre le plus bas de l’Union européenne dans son ensemble, suivi par l’Allemagne et les Pays-Bas avec un niveau de 3,2%. Les taux de chômage les plus élevés sont cependant enregistrés en Grèce (16,6 %) et en Espagne (13,7 %).

Au total, près de 15,48 millions de personnes étaient au chômage dans l’Union européenne à la fin de l’année dernière. Dans la zone euro, ce sont plus de 12,25 millions de personnes qui n’avaient pas de travail. Mais par rapport aux douze mois précédents, on a pu constater une baisse du chômage dans 21 États membres de l’Union européenne.

Chypre, la Slovénie, la Lituanie, le Portugal, le Luxembourg et la Suède ont malgré tout dû faire état d’augmentations des chômeurs.

Le chômage des jeunes

La plus forte contraction a été enregistrée en Grèce. En douze mois, on a constaté une baisse de 18,5 % à 16,6 %. Elle est suivie par la Bulgarie, qui a enregistré une baisse du chômage de 4,7 %, à 3,7 %.

Eurostat a également calculé une chute du chômage des jeunes dans l’Union européenne à 14,1 % à la fin de l’année. Douze mois plus tôt, ce niveau était encore de 14,6 %. Dans la zone euro, on a aussi constaté une baisse de 16,2 % à 15,3 % au cours de la même période.

Lire aussi: