Licenciements collectifs: plus de 5.000 travailleurs concernés en Belgique en 2019

Isopix / Frederic Sierakowski

L’an dernier, 81 entreprises ont annoncé leur intention d’entamer une procédure de licenciement collectif en Belgique. Au total, 5.087 emplois étaient concernés, selon les chiffres du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale publiés jeudi.

Sur les 5.087 travailleurs concernés par une annonce d’intention de procéder à un licenciement collectif, 812 étaient occupés à Bruxelles, 2.879 en Flandre et 1.396 en Wallonie.

Le secteur le plus lourdement touché au niveau de l’emploi est celui de la transformation du métal (Bekaert, Nexans, Munters, …), avec 1.533 jobs menacés, soit plus du tiers du total. NLMK Clabecq, avec 290 emplois menacés, représente l’annonce la plus importante de l’année.

Proximus pas concerné

Sur les 12 derniers mois, 65 procédures ont été finalisées. Celles-ci ont permis de sauver 215 jobs qui étaient menacés, soit 4,7%.

A noter que les 1.900 emplois concernés chez Proximus ne sont pas repris car l’entreprise ne dépend pas de la réglementation sur les licenciements collectifs. Alors que les licenciements chez Thomas Cook n’ont pas encore été procédé.