L’Iata demande jusqu’à 185 milliards d’euros d’aide d’urgence pour les compagnies

Des avions de ligne attendent leur tour sur la piste pour décoller
Getty Images

Les compagnies aériennes, touchées de plein fouet par la pandémie de coronavirus, ont besoin d’une aide d’urgence de jusqu’à 200 milliards de dollars (185 milliards d’euros), a estimé jeudi l’Association internationale du transport aérien (Iata).

Cette aide pourrait prendre la forme d’un « soutien financier direct » aux transporteurs de passagers et de frêt pour compenser leur manque à gagner et leurs difficultés de trésorerie, mais également de prêts et de garanties par les gouvernements et les banques centrales, ou encore d’allègements d’impôts et de charges sociales, précise l’Iata dans un communiqué.