Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 05 JUIN

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

L’eSport, la nouvelle arme massive de l’armée américaine pour recruter ses soldats

Logo Business AM
Tech

19/02/2020 | Sonia Romero | 5 min de lecture

Les Philippines ont la population Internet la plus fervente au monde. (AP Photo/Aaron Favila)

La nouvelle méthode de l’armée des États-Unis pour atteindre son objectif de 500.000 recrues d’ici la fin de la décennie: une équipe d’eSport pour appâter les nouveaux soldats.

Aux grands maux, les grands moyens. L’armée américaine a connu en 2018 son premier échec en matière de recrutement depuis 2005, accusant un déficit de 6.500 soldats. Les jeunes Américains auraient-ils donc d’autres préoccupations? L’armée semble l’avoir compris puisqu’elle a décidé de s’en servir à ses propres fins. Quelques mois après l’objectif raté, elle a indiqué rechercher des soldats pour rejoindre… Une équipe d’eSport.

L’armée explique que cette équipe doit ‘sensibiliser aux compétences utiles pour des soldats professionnels et utiliser ses connaissances en matière de jeux vidéo pour être plus proche des jeunes’. On peut dire qu’elle a réussi puisqu’elle a enregistré en janvier 2019 plus de 6.500 candidatures, alors que cette équipe ne sera composée que d’une trentaine de soldats.

Un recrutement historique

L’armée n’a pas seulement reconnu son intérêt en septembre 2019 mais aussi annoncé qu’elle a ‘initié certains des événements les plus générateurs de volontaires de l’histoire de la force bénévole.’ L’eSport, une solution historique.

‘Il s’agit essentiellement de relier l’Amérique à son armée grâce à la passion qui anime la communauté des joueurs’, expliquait en janvier 2019 le sergent de première classe Christopher Jones, sous-officier responsable de l’équipe. Au programme de cette équipe: des entraînements de six heures par jour et des instructions relatives à l’enrôlement dans l’armée afin de répondre aux questions des recrues.

‘Prendre pouls des Américains’

Selon le général Frank Muth, chef du département de recrutement de l’armée, l’eSport gagne du terrain chez les soldats, des milliers d’entre eux s’y adonnant déjà. En témoigne le club officiel d’eSport créé par l’académie militaire de West Point en janvier dernier. Un terreau particulièrement fertile puisque le public se compose désormais de centaines de millions de personnes.

‘Ça fait 18 mois que nous expérimentons cette méthode’, explique le secrétaire de l’armée Ryan McCarthy. ‘Et avec cette équipe d’eSport, les recruteurs de l’armée ont pris le pouls des Américains de 17 à 24 ans.’ Comprendre son public pour s’y (re)connecter, c’est du win-win de tous côtés. Résultat: le service de recrutement a transféré presque toutes ses dépenses publicitaires vers le numérique.

Cette nouvelle méthode permet également de varier les profils avec ‘l’amélioration de notre recrutement dans divers domaines démographiques, qu’il s’agisse de diversité de genre ou d’ethnie’, indique Ryan McCarthy. ‘L’approche globale’ de cette nouvelle stratégie aurait ainsi permis de faire exploser le nombre des recrues féminines et chez les minorités, ‘une augmentation à deux chiffres’.

‘Nous nous rendons dans de nombreuses villes américaines’, ajoute le secrétaire de l’armée. ‘Nous y rencontrons des maires et des directeurs d’écoles, ainsi que d’autres représentants de la vie civile, pour essayer d’éduquer ces personnes d’influence, afin qu’ils nous aide à recruter. Cela a donné d’énormes résultats’. Brillant, ou effrayant?

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks