Les ‘vices cachés’ de la PS5 et de la Xbox Series X

Microsoft – Sony

Les nouvelles consoles de Sony et Microsoft se révèlent particulièrement gourmandes en électricité lorsqu’il s’agit de faire tourner les jeux les plus récents. Et en ce qui concerne le streaming, c’est carrément l’explosion en matière de consommation.

L’ONG américaine Natural Resources Defense Council (NRDC) a récemment réalisé une enquête portant sur la consommation en électricité des consoles next-gen que sont la PS5 et les Xbox Series X et S.

En voici les principaux enseignements:

  • La Xbox Series X et la PlayStation 5 consomment entre 160 et 200 watts d’électricité lorsqu’elles font tourner les jeux les plus récents. C’est plus que les consoles de la génération précédente et plus qu’une télévision à écran géant.
  • Bon point par contre, les consoles next-gen consomment beaucoup moins d’énergie lorsqu’on joue aux jeux rétrocompatibles des machines de précédentes générations.

Gros point noir: le streaming

  • Les nouvelles consoles permettent d’utiliser facilement les applications des plateformes de streaming vidéo comme Netflix ou Amazon Prime. Toutefois, opter pour cette solution plutôt qu’un device prévu à cet effet (Apple TV, Chromecast, etc.) peut multiplier la consommation d’électricité entre 10 et 25 fois.

Apple TV est désormais disponible sur PS4 et PS5

Petit détail, grosses conséquences

  • La Xbox est capable de consommer moins de 1 watt d’énergie lorsqu’elle est en veille grâce à son mode ‘économie d’énergie’. Toutefois, Microsoft a choisi de livrer ses consoles avec la fonction ‘instant on’ activée (sauf en Europe afin de se conformer aux exigences locales en matière d’efficacité énergétique) qui consomme environ 10 fois plus. Ce dernier mode permet de gagner 5 à 10 secondes lors du démarrage de la console. Mais ce gain de temps marginal coûte cher à l’environnement et aux utilisateurs: selon le NRDC, ce choix par défaut pourrait se traduire d’ici 2025 par une consommation d’électricité accrue de 500 mégawatts, l’équivalent de la production annuelle d’une grande centrale au charbon, et un surcoût d’environ un milliard de dollars pour les gamers.

Lire aussi: