Les prix des denrées alimentaires n’ont jamais été aussi élevés dans l’histoire moderne : pourquoi et quel est le rapport avec le changement climatique ?

Il n’y a pas qu’en Belgique que les aliments sont devenus plus chers. Les prix mondiaux des denrées alimentaires ont augmenté de près de 33 % par rapport à l’année dernière.

Selon l’indice des prix alimentaires de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les prix alimentaires mondiaux ont augmenté d’environ 3 % depuis juillet. En conséquence, les prix des denrées alimentaires sont actuellement à leur point le plus élevé depuis 2011 partout dans le monde.

L’indice des Nations unies examine l’évolution des prix de différents produits alimentaires, tels que les huiles végétales, les céréales, la viande et le sucre, et les compare sur une base mensuelle. De cette manière, les mouvements de prix sont convertis en un indice qui permet de comparer les prix actuels avec le passé. C’est le meilleur moyen dont nous disposons pour calculer les prix des denrées alimentaires, sans l’impact de l’inflation. Ces prix alimentaires « réels » nous donnent un aperçu intéressant de ce que coûte réellement un produit sur le marché.

Mais qu’est-ce qu’on découvre ? Selon l’indice de la FAO, les prix « réels » des denrées alimentaires sont plus élevés qu’en 2011, année où l’on avait assisté à une énorme flambée des prix des denrées de base à cause du chaos qui régnait au Moyen-Orient pendant le Printemps arabe. Pourquoi ?

Le gel au Brésil

En fait, le prix moyen « réel » des denrées alimentaires est en hausse depuis 2000, ce qui constitue un renversement complet de la baisse des prix des denrées alimentaires observée depuis les années 1960. Les causes de cette hausse des prix sont toujours difficiles à démêler. Il existe généralement plusieurs causes corrélatives et individuelles, locales et universelles, qui ont un impact sur les prix. L’ONU a pu identifier certains des suspects habituels.

  • Selon l’indice de l’ONU, la hausse du prix du pétrole brut d’avril 2020 a entraîné celle des prix alimentaires mondiaux. En effet, cette matière première est utilisée chaque jour pour faire fonctionner l’énorme moteur alimentaire mondial et pour transporter les produits.
  • Les pénuries de main-d’œuvre causées par la pandémie de Covid-19 l’année dernière se sont également fait sentir sur le marché alimentaire. Les entreprises pouvaient utiliser moins de travailleurs pour traiter et distribuer les aliments, ce qui a également fait grimper les prix.
  • L’augmentation des prix des conteneurs qui s’est produite depuis la pandémie a sans doute aussi joué un rôle. Le prix moyen de l’expédition d’un conteneur de 12 mètres a plus que quadruplé cette année par rapport à l’année dernière.
  • Une autre explication est l’augmentation spectaculaire des huiles végétales. Le prix de l’huile issue de graines et d’autres sources végétales a augmenté de 16,9 % entre 2019 et 2020. Lorsque l’on sait que l’huile de palme entre dans la composition de 60 % des produits composés vendus au supermarché, il n’est pas difficile de comprendre l’augmentation générale des prix des denrées alimentaires. Selon un rapport de la FAO sur le marché alimentaire mondial, les huiles végétales ont récemment rencontré des problèmes en raison de la demande croissante de biodiesel et de régimes climatiques qui changent trop rapidement ou sont défavorables aux cultures.
  • Le sucre est un autre ingrédient clé de nos denrées alimentaires dont les prix ont récemment connu une forte hausse. Là encore, un climat de plus en plus défavorable est le principal responsable. Les mauvaises conditions météorologiques, comme le gel annuel au Brésil, réduisent l’offre et entraînent une inflation des prix.

Le monde se réchauffe de deux degrés

Mais il est évident que notre technologie et notre organisation socio-économique ne permettent pas de faire face de manière suffisante aux phénomènes météorologiques imprévisibles et au changement climatique. Les experts craignent donc que la chaîne d’approvisionnement alimentaire mondiale ne soit gravement perturbée dans un monde qui se réchauffera un jour de deux degrés.

Sans changement radical de la politique climatique, les pays auront de moins en moins accès à des aliments importés, comme jamais auparavant dans l’histoire. Même en Occident, la hausse des prix des denrées alimentaires affectera notre sécurité alimentaire.

L’histoire nous enseigne que lorsque les gens ont faim, ils prennent des mesures extrêmes pour assurer leur subsistance. Pour ce faire, ils devront peut-être traiter à la fois avec les dirigeants politiques qui ne sont pas intervenus à temps et avec l’ensemble du système gouvernemental qui leur a donné un mandat.

Pour aller plus loin :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20