Les Obama, le couple qui valait un milliard

L’ancien président américain Barack Obama et son épouse Michelle Robinson sont en passe de devenir une marque valorisée un milliard de dollars, affirme le New York Post. Il se réfère au lancement réussi du nouvel ouvrage autobiographique de l’ex-First Lady, «Becoming».

Michelle Obama a reçu une avance de 65 millions de dollars pour le livre, ainsi que 50 millions de dollars supplémentaires dans le cadre d’un accord avec Netflix. Elle a entamé une tournée dans une dizaine de villes américaines pour en assurer la promotion, ce qui devrait lui permettre de ratisser au passage des dizaines de millions de dollars sur les produits dérivés.

Des droits d’auteur, des discours, des apparitions payantes…

L’épouse de l’ex-président américain est elle aussi une intervenante très prisée des entreprises et des associations, et elle facture 225 000 dollars chacune de ses apparitions. Selon Forbes, le couple a gagné 20,5 millions de dollars entre les droits d’auteur sur ses livres et ses salaires entre 2005, année au cours de laquelle Barack Obama est devenu sénateur, et 2016, l’année de son départ de la Maison Blanche.

Aujourd’hui, leur patrimoine dépasse les 135 millions de dollars, et cette somme n’intègre pas les cachets qu’ils empochent lors de leurs apparitions. Barack Obama encaisse 400 000 euros pour chacune d’entre elles, et a donc dû encaisser au moins 1,2 million de dollars l’année dernière, compte tenu qu’il a donné 3 discours dans des grandes firmes cotées. Tout ceci s’ajoute à sa pension d’ex-président des Etats-Unis, qui se monte à 207 800 dollars par an.

Un nouveau « mega best-seller » in the making

Apparemment, « Becoming » est voué à devenir un best-seller international. L’ouvrage sera simultanément lancé aux Etats-Unis, en Australie, en Irlande, en Afrique du Sud, en Grande-Bretagne, en Inde et en Nouvelle-Zélande. Il sera ensuite traduit dans 25 autres langues. Il a déjà été sélectionné pour le Club du livre d’Oprah Winfrey, une distinction qui confère le statut de méga-best-sellers à tous les livres qui ont eu ce privilège. 

En outre, les tickets pour « Une conversation avec Michelle Obama », qui permettront à leurs acheteurs de rencontrer l’ex-First Lady en chair et en os, d’obtenir un selfie et un exemplaire dédicacé de l’ouvrage après avoir payé entre 307 $ et 4 070 $, s’écoulent comme des petits pains. Michelle Obama vend également plus d’une vingtaine d’articles de merchandising tels que des t-shirts, des mugs et des bougies, tarifés chacun 35 $. Un dixième des recettes est destiné à la Global Girls Alliance, une initiative de la Fondation Barack Obama qui ambitionne d’apporter une éducation aux adolescentes du monde entier. Barack Obama lui a également versé une partie des bénéfices sur ses trois best-sellers.

Un contrat avec Netflix

Barack Obama lui-même aurait gagné 15,8 millions de dollars avec ses 3 ouvrages, « Dreams from my father » (2005), « The Audacity of Hope » (2006) et « Of Thee I Sing: A Letter to My Daughters » (2010). Sur ce dernier, il a reversé 392 000 dollars à la Fisher House Foundation, une organisation qui soutient les familles d’anciens combattants.

Enfin, le couple devrait également encaisser les royalties liés à un contrat signé avec Netflix plus tôt cette année, qui les engage « à produire un mélange diversifié de contenu, incluant le potentiel de séries scénarisées, de séries sans script, de docu-series, de documentaires », qui seront diffusés dans 190 pays du monde entier.