Les ménages les plus riches du monde : la Belgique en dixième position, la France en dessous

Si l’on prend comme critère la richesse financière nette par personne, la Belgique fait partie des dix pays les plus riches du monde. C’est ce qui ressort du Global Wealth Report de l’assureur Allianz.

« La Belgique est pauvre en termes de gouvernement (dette nationale élevée), mais riche en termes d’habitants (grande richesse familiale) », dit le cliché. Une nouvelle comparaison internationale du patrimoine financier accumulé par les ménages semble le confirmer. Le Global Wealth Report, qui a étudié 55 pays, prend comme critère la richesse financière nette. C’est la somme de toutes les économies et de tous les biens (le patrimoine financier brut) moins toutes les dettes en cours.

  • En 2020, les familles belges ont totalisé ensemble 1 147 milliards d’euros.
  • Cela représente une moyenne de 98 930 euros par habitant, soit plus de 4 000 euros de plus qu’en 2019 (94 804 euros par habitant.
  • Remarque importante : l’étude ne tient pas compte des actifs immobiliers (maisons et terrains à bâtir), dont la valeur est estimée à plus de 1 500 milliards d’euros.

Les Américains sont les champions de la richesse

Que signifie tout cela dans une perspective internationale ?

  • La Belgique passe à la 10e place sur la liste des pays en 2020. C’est une place de plus que l’année dernière, mais toujours moins que l’année de référence: en 2000. À cette époque, les familles belges occupaient la quatrième place.
  • Selon l’étude, les familles belges sont en moyenne nettement plus riches que les familles des pays voisins, la France et l’Allemagne.
  • Les Néerlandais, avec un patrimoine financier moyen de 128 560 euros, se situent par contre quelques marches plus haut, à la quatrième place. La hausse la plus frappante en 2020 a été celle du Danemark.
  • Les Américains ont traditionnellement la plus grande richesse financière, 218 470 euros par personne, et sont donc en moyenne deux fois plus riches que les Belges. Mais la vie y est aussi plus chère avec beaucoup moins de soutien des services publics.
  • Néanmoins, malgré l’essor des économies émergentes, les familles américaines restent en tête du classement mondial. Le secret de leur réussite ? « Ils investissent plus de la moitié dans des actions et autres placements boursiers, alors qu’en Europe, ce chiffre n’est que de 28 % », répond Allianz. Ainsi, le patrimoine familial américain a pu croître parallèlement aux fortes hausses des marchés boursiers de ces dernières années.
Allianz

Distribution inégale

Les chercheurs sont conscients que leur mesure, le montant moyen par habitant, peut donner une image déformée de la réalité car elle ne tient pas compte de la répartition de la richesse au sein de la population. Plusieurs études ont déjà confirmé que ce sont principalement les riches qui se sont enrichis au cours de l’année covid de 2020. Ils ont pu profiter pleinement de la hausse des cours de la bourse et ont pu épargner davantage pendant la crise sanitaire.

Allianz a donc développé son propre indicateur (« Allianz Wealth Equity Indicator » ou AWEI) pour déterminer dans quelle mesure la richesse collective est répartie de manière équitable au sein de la population.

  • La conclusion quelque peu surprenante pour la Belgique est que l’inégalité est beaucoup plus limitée que dans les pays voisins. La Belgique fait même partie des dix pays où la répartition des richesses est la plus équilibrée.
  • À l’autre bout du spectre, l’inégalité semble être la plus grande en Afrique du Sud, en Suisse et aux États-Unis. Cela donne aux premières places des familles américaines et suisses dans la liste une perspective différente : un groupe limité de super-riches augmente considérablement la moyenne dans ces pays.
  • Aux Pays-Bas aussi, la richesse semble être répartie de manière très inégale.
Allianz
Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20