Les Japonais vont construire un gratte-ciel de 350 mètres de haut… en bois

Au Japon, à Tokyo, la société Sumitomo Forestry prévoit de construire un gratte-ciel en bois d’unealtitude de 350 mètres. Cet immeuble portera le nom de “W350”.Il comportera en outre 70 étages. Le projet devrait être achevéaux alentours de 2041.  

Même s’il n’est pasencore construit, ce gratte-ciel est déjà considéré commel’immeuble en bois le plus haut du monde, rapporte The Independent. Actuellement, une résidenceétudiante de la ville de Vancouver de 53 mètres de haut détient cerecord. Un projet de gratte-ciel en bois d’une hauteur de 244 mètresest également étudié à Chicago.

Tremblements de terre

Le W350 sera composé de10% d’acier et de 180.000 mètres cubes de bois indigène. Avec cestock, 8.000 maisons de bois pourraient être construites. Lespoutres internes et les croisillons seront composés d’un mélanged’acier et de bois. Cette structure devrait être capable de résisteraux tremblements de terre fréquents qui affectent la région.

Le complexe sera pourvu debalcons sur les quatre côtés et des espaces végétaux couvrirontla structure du sol au toit.

Selon des estimations, leW350 coûterait deux fois plus cher qu’un gratte-ciel conventionnelde la même taille, soit environ 600 milliards de yens (plus de 4,6milliards d’euros).

Durabilité

Ce montant pourraitcependant être réduit grâce aux innovations technologiques prévuesdurant les années à venir, explique Sumitomo.

L’immeuble devraitcomprendre 8.000 unités résidentielles. La tour devrait en outreabriter des bureaux, un hôtel et des commerces. L’intention de ceprojet est d’attirer l’attention du secteur sur les méthodes deconstruction durables.

Actuellement, laproduction de béton et d’acier pour le secteur de la constructionreprésenterait respectivement 8% et 5% des émissions mondiales dedioxyde de carbone. D’autre part, les arbres ont la capacitéd’extraire et de stocker le dioxyde carbone de l’air.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20