Les inégalités et l’écart salarial entre hommes et femmes persistent malgré tout

rawpixel.com

En Belgique, 53% des femmes au travail ont un diplôme de l’enseignement supérieur pour 41% des travailleurs masculins, ressort-il jeudi des statistiques de Statbel. Cependant, en 2018, une femme a gagné en moyenne 6% de moins par heure de travail prestée qu’un homme.

L’office statistique belge Statbel profite de la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars pour sortir les statistiques concernant la gent féminine et le monde du travail.

On y apprend notamment que 66,6% des femmes (entre 20 et 64 ans) ont un emploi, pour 74,8% des hommes. Pourtant, le taux des chômage des femmes est inférieur à celui des hommes.

Les travailleuses représentent 57% de l’emploi occupé dans le secteur public, tandis que seul un indépendant sur trois est une femme. Celles-ci sont principalement actives dans les secteurs des soins de santé et de l’action sociale ainsi que de l’enseignement et du commerce.

Il ressort aussi des statistiques de Statbel que 15% des femmes qui souhaitent changer d’emploi sont poussées par l’envie de prester plus d’heures (pour 12% d’hommes en quête de nouveautés), et qu’aucune n’émet le souhait de travailler moins.

À Bruxelles

Le nombre de femmes qui travaillent a bondi de 65,6% en 30 ans à Bruxelles, mais des inégalités importantes persistent entre hommes et femmes sur le marché de l’emploi, relève jeudi Actiris à l’approche du 8 mars. L’écart salarial est de près de 10%.

Le taux d’emploi des femmes – la proportion de personnes disposant d’un emploi parmi celles en âge de travailler – est de 52,4%. Il reste nettement en-deçà de celui des hommes (61,2%), alors que les femmes sont bien souvent plus qualifiées.

Les inégalités auxquelles les femmes font face se répercutent sur leur salaire. En Région de Bruxelles-Capitale, l’écart salarial était de 9,6% pour les salaires annuels bruts (temps plein) en 2017. Cet écart monte à 23,7% si on prend en compte les temps partiels.

Les chiffres de l’OCDE

Les derniers de l’OCDE datent de 2016. Ils placent la Belgique en tête du classement de l’écart salarial entre femmes et hommes (pas de chiffres pour les Pays-Bas set le Luxembourg cette année-là). L’écart était de 3,7%.

Lire aussi: