Les États-Unis tolèrent Huawei pour 90 jours supplémentaires

Richard Yu, CEO van de smartphoneafdeling van Huawei – Isopix (EPA)

Les Etats-Unis ont décidé d’accorder un nouveau sursis de 90 jours aux entreprises pour qu’elles cessent de faire affaire avec le géant des télécommunications chinois Huawei.

L’entreprise technologique chinoise figure sur une liste noire dressée par l’administration Trump en mai dernier car elle représenterait une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis.

En d’autres termes, les entreprises américaines ne sont pas autorisées à vendre de la technologie à Huawei sans l’autorisation du gouvernement. Le sursis renouvelé en début de semaine s’applique aux ventes et aux transferts de technologie nécessaires au bon fonctionnement des réseaux et des services actuels.

Un sursis pour les régions isolées

‘L’extension permettra aux entreprises de services sans fil de continuer à offrir des services dans des régions isolées des États-Unis’, a déclaré le secrétaire au Commerce, Wilbur Ross.

‘Le ministère continuera à surveiller de près les exportations de technologies sensibles afin de veiller à ce que nos innovations ne soient pas exploitées par ceux qui menaceraient notre sécurité nationale’, a ajouté Ross.

Sécurité nationale

Les responsables américains ont également affirmé que Huawei était un outil d’espionnage électronique de Pékin, faisant de ses équipements une menace pour la sécurité nationale américaine, ce que la société nie.

‘Cette décision n’aura de toute façon pas d’incidence importante sur les activités de Huawei. Cela ne change en rien le fait que Huawei continue d’être traitée injustement », a pour sa part déclaré Huawei.

‘Nous soutenons depuis longtemps que la décision du département américain du Commerce d’ajouter Huawei à la liste [noire] a causé plus de tort aux États-Unis qu’à Huawei. Cela a causé un préjudice économique important aux entreprises américaines avec lesquelles Huawei travaille et a déjà perturbé la collaboration et la confiance mutuelle dont dépend la chaîne d’approvisionnement mondiale. Nous appelons le gouvernement américain à mettre fin à ce traitement injuste et à retirer Huawei de la liste’, a encore ajouté la société chinoise.