Les enseignants pas prioritaires pour le vaccin: ‘Surprenant, inadmissible, inacceptable…’

Isopix

Leur fonction n’étant pas considérée comme ‘critique’, les enseignants ne seront finalement pas intégrés à la phase 1 de vaccination, a-t-on appris samedi. Dans les écoles, la colère gronde et la menace de grève est réelle, peut-on lire dans Le Soir ce lundi.

‘Les enseignants ne sont pas particulièrement plus à risque que d’autres professions, ils ne seront donc pas intégrés dans cette phase de la vaccination’, a déclaré Sabine Stordeur, coresponsable de la task-force vaccination, lors du point presse hebdomadaire du Commissariat Corona, samedi. Par conséquent, ils ne bénéficieront pas du vaccin AstraZeneca, actuellement réservé aux fonctions critiques, au contraire des policiers faisant partie des unités d’intervention.

‘Il est prévu que dans cette phase, pourront notamment être vaccinées en priorité, les personnes qui organisent ou exercent une fonction critique, donc qui sont directement confrontées à une situation de terrain les empêchant de tenir une distance physique et de garder le matériel de protection’, a encore justifié Sabine Stordeur. ‘Les enseignants n’entrent pas dans cette catégorie car ils sont réellement en mesure de garder la distance physique grâce au matériel de protection’, a-t-elle assuré.

‘Je n’exclus pas d’aller à la grève’

‘C’est surprenant, inadmissible, inacceptable…’, a réagi Joseph Thonon, président de la CGSP Enseignement, auprès du Soir. ‘Les autorités nous demandent depuis des mois de garder les écoles ouvertes coûte que coûte. Les enseignants prennent des risques en maternelle, en primaire, en secondaire. Les locaux d’aujourd’hui ne sont en aucune manière adaptés à la gestion d’une épidémie comme celle-là.’

Joseph Thonon perçoit cette décision comme ‘un manque flagrant de considération’ pour une profession ‘à la pointe du combat depuis le début de la crise’. ‘Il n’y a aucun doute, nous allons réagir vite et fort, je n’exclus pas d’aller à la grève. Maintenant ça suffit’, prévient-il encore.

‘Il faut distinguer les professions essentielles des fonctions critiques’

‘Il faut distinguer les professions essentielles des fonctions critiques. Notre souhait n’a pas été de déterminer que certaines professions sont plus essentielles que d’autres mais que l’exercice de certaines activités professionnelles pouvait conduire à un risque plus élevé d’avoir des contacts avec le Covid et de subir les conséquences graves de ces contacts’, a assuré Sabine Stordeur. Les enseignants n’émergeraient donc pas à cette dernière catégorie.

Par conséquent, les enseignants ne seront pas repris dans la phase 1 de la vaccination. Si l’arrivée de nouveaux vaccins permet démarrer la phase 2 plus rapidement, ils seront éligibles plus rapidement, ‘sur un pied d’égalité avec d’autres professionnels’, a conclu la coresponsable de la task-force vaccination.

Lire aussi: