Les déchets liés à la crise sanitaire s’accumulent sur le territoire belge

L’ASBL Be Wapp lance une nouvelle campagne pour lutter contre l’accumulation des déchets provoquée par l’épidémie du coronavirus.

Be Wapp sensibilise les citoyens et les appelle à jeter masques, gants et mouchoirs usagés à la poubelle. Une action qui vise à lutter contre la présence de déchets sauvages dangereux dans l’espace public, peut-on lire sur le site du Soir.

Une enquête menée par BE Wapp dans le cadre de l’action ‘Pour une Wallonie plus propre’ révèle que, au cours de ces dernières semaines, près d’une commune sur deux a observé une accumulation de ces déchets entre les mois de mars et de mai. Les gants et les masques sont en effet souvent retrouvés aux arrêts de transports en commun et à la sortie des lieux publics comme les magasins

‘Cette campagne de sensibilisation est la deuxième depuis le début de la crise sanitaire’, explique Valérie Cartiaux, porte-parole de Be WaPP. ‘Elle se compose d’une affiche qui sera apposée dès les prochains jours par les magasins et commerces de tout le pays, d’un spot radio (en partenariat avec Bruxelles-Propreté), qui témoigne de la réalité de terrain d’un ouvrier chargé du nettoiement des rues ainsi que d’une vidéo qui propose une solution simple et efficace pour ramener son matériel de protection usagé à la maison’.

L’enquête révèle également que deux communes sur trois ont vu leurs poubelles publiques remplies de déchets ménagers qui ne devraient pas s’y trouver, tout comme les déchets de construction dans les dépôts clandestins. Face à ce constat, une campagne similaire a été lancée dans le nord du pays.

Si cette démarche a donc aussi pour but de sensibiliser les citoyens à la protection du personnel communal et de ses habitants, elle souhaite également faire entendre à la population que ces déchets sanitaires doivent être regroupés avec les ordures ménagères classiques.

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés