Les consommateurs français sont ceux qui accordent le moins de confiance aux entreprises

En Chine et en Corée du Sud, les gens ont davantage confiance que dans de nombreux autres grands marchés économiques. Au Canada et en France, par contre, le niveau de confiance est remarquablement bas.

C’est ce qui ressort d’un rapport de l’institut d’études de marché Morning Consult, basé sur une enquête menée auprès de près de douze mille personnes aux États-Unis, en Corée du Sud, au Canada, en Chine, en France, en Allemagne, en Inde, en Italie, au Japon et au Royaume-Uni au cours de la deuxième semaine d’avril de cette année.

Contraste

« Deux courants opposés peuvent être discernés dans la relation de la population avec les entreprises », notent les chercheurs. « D’un côté, il y a un groupe qui a une confiance naturelle dans les entreprises. Cette confiance n’est ébranlée que lorsque les entreprises sont dépeintes sous un jour négatif par certaines de leurs actions. »

« D’autre part, il y a le citoyen cynique, qui manifeste une méfiance naturelle à l’égard des entreprises. Face à ce groupe, les entreprises doivent gagner leur confiance par des actions positives. Cependant, cela s’avère souvent être une tâche difficile. »

L’enquête a montré que 64 % des personnes interrogées en Chine avaient tendance à faire confiance aux entreprises. Seuls 13 % étaient cyniques. Les 24 % restants n’avaient pas d’opinion ou ne pouvaient pas s’exprimer. En Corée du Sud et en Inde, la confiance dans les entreprises a atteint 53 %. Toutefois, avec 35 et 34 % respectivement, ces deux pays ont dû déclarer un groupe plus important de cyniques.

En France, en revanche, 44 % des personnes interrogées font preuve d’un manque naturel de confiance dans les entreprises. Seuls 35 % des Français expriment une confiance fondamentale dans les entreprises. Au Canada, un score de 42 % et 40 % respectivement a été enregistré.

Préférences nationales

L’Allemagne, avec des totaux de 43 % et 41 %, a obtenu des scores à peu près identiques. Le Japon a enregistré un résultat très différent. Là, 44 % n’ont pas pu prendre position, tandis que 40 % ont exprimé une confiance naturelle dans les affaires. Seuls 13 % des répondants japonais se sont montrés sceptiques à l’égard des entreprises.

Dans six des dix pays étudiés, la plus grande confiance a été accordée à une entreprise de leur propre économie nationale. Ce fut le cas aux États-Unis (Band-Aid), en Chine (Alipay), au Canada (Tim Hortons), au Japon (Toyota) et en Corée du Sud (Samsung), entre autres.

Les entreprises américaines sont en tête du classement en Allemagne (PayPal), en Italie (WhatsApp) et en Inde (Google). En France, les consommateurs semblent avoir la plus grande confiance dans le détaillant allemand Lidl.

(BL)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20