L’efficacité du vaccin Pfizer provoque la folie sur les bourses du monde entier

fluctuations de la bourse
(Pixabay)

Ce lundi, Pfizer et BioNTech ont annoncé que leur vaccin contre le coronavirus était efficace à 90%. La nouvelle réjouit les marchés. Et c’est peu dire.

Il s’agit probablement de la meilleure nouvelle de l’année. Après l’annonce conjointe de Pfizer et de BioNTech, les marchés s’envolent. L’action Pfizer grimpe de 11% en avant bourse. BioNtech bondit quant à lui de 16%. Le tout avant l’ouverture des marchés à Wall Street.

La nouvelle fait l’effet d’une bombe et se propage à tous les secteurs. Peu après 13h00, la Bourse de Bruxelles grimpait de 6% tandis que celles de Paris et Francfort affichaient une hausse respective de 7% et de près de 5%.

Tous les grands indices sectoriels européens Stoxx sont dans le vert. C’est surtout le cas pour le tourisme et le loisir, qui augmentent de 8%. Les indices bancaires et automobiles grimpent eux de plus de 6%.

Côté BEL20, à 13h45, l’ascension la plus spectaculaire provenait d’AB InBev (plus de 12%). Barco (9.99%), KBC (9.06%) et Solvay (8,44%) s’envolaient également.

On remarque également que Kinepolis bondissait de plus de 16%.

A Wall Street, l’élection de Biden et l’annonce de Pfizer feraient grimper l’indice Dow Jones de 4,2%. Le S&P 500 serait à la hausse de 3,2% et le Nasdaq de 1,2%,

Mauvaise nouvelle pour les gagnants du confinement

L’annonce de Pfizer ne fait toutefois pas que des heureux.

En Europe, les deux grandes sociétés spécialisées dans la restauration à domicile, Hellofresh et Take Away, chutaient respectivement de plus de 14 et de plus 6%. Le géant de l’e-commerce Zalando perdait, lui, plus de 8%.

En avant bourse, le service de vidéoconférence Zoom, qui avait été boosté par la forte augmentation du télétravail, chute de 15%. Netflix perd, lui, 6%.

Le pétrole s’envole aussi

Les prix du pétrole aussi accéléraient fortement lundi. Vers 12h00 GMT (13h00 heure belge), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier bondissait de 6,39% par rapport à la clôture de vendredi, à 41,97 dollars. A New York, le baril américain de WTI pour décembre gagnait de son côté de 8,51% à 40,19 dollars.