Le triplement du prix du charbon déclenche une crise énergétique qui met à mal la Chine, Apple et Tesla : que se passe-t-il ?

Le prix du charbon a déjà triplé cette année. Cela alimente une crise énergétique en Chine qui écrase les chaînes d’approvisionnement d’Apple et de Tesla. Les autorités chinoises cherchent fébrilement des moyens de libérer de l’énergie dans d’autres secteurs.

Rien que ce mois-ci, le prix des contrats à terme sur le charbon a fortement augmenté, de quelque 31 %. Au total, ils ont augmenté d’au moins 190 % cette année. L’avidité de la demande mondiale de charbon et l’offre de plus en plus limitée en sont les principales raisons.

La superpuissance qui produit 70 % de son énergie à partir du charbon est aujourd’hui dans une situation désespérée. Mais la crise énergétique croissante en Chine touche également le reste du monde.

Apple et Tesla ont déjà dû interrompre la production dans certaines usines chinoises car les autorités chinoises veulent libérer de l’énergie pour les régions qui font face à une crise alarmante. La pression sur le gouvernement de Pékin augmente chaque jour. Alors qu’un nouvel automne commence à s’installer dans le pays, des milliers de personnes sont privées d’électricité et les propriétaires de petites entreprises risquent déjà la faillite.

Comment se fait-il que le prix du charbon ait augmenté de façon aussi spectaculaire ?

La cause de la crise réside dans la Chine elle-même. La production de charbon a diminué d’environ 6 % cette année dans le pays asiatique. L’utilisation du charbon a lui augmenté de 14 % au cours de la même période, selon Reuters.

Mais la construction de nouvelles centrales électriques au charbon a fait sourciller divers experts. La Chine s’est fixé des objectifs ambitieux en matière de climat. D’ici 2050, le pays veut être totalement neutre sur le plan climatique, mais ce plan pose un problème. Les provinces qui exploitent traditionnellement beaucoup de charbon, comme le nord du Shanxi, ont besoin de ces nouvelles centrales électriques pour accroître le PIB de la région.

Dans le même temps, la Chine ne peut pas non plus exploiter les énergies renouvelables, comme l’hydroélectricité produite par ses nombreux giga-barrages, en raison des intempéries qui ont frappé la région ces dernières semaines. Environ 30 % de l’énergie de la Chine est produite à partir de sources hybrides ou renouvelables.

Apple et Tesla vont libérer de l’énergie

Entre-temps, les gouvernements locaux ont commencé à stocker du charbon en prévision des hivers souvent rigoureux qui frappent le pays. L’importation de charbon est malheureusement difficile. La Chine bloque l’importation de la roche noire d’Australie suite à la crise diplomatique entre les deux pays. L’origine du conflit porte sur la demande de l’Australie d’une nouvelle enquête sur l’origine du Covid-19. Ensuite, les contrôles stricts et fastidieux aux frontières chinoises, qui sont toujours en place en raison de la pandémie, ne facilitent pas non plus l’importation de charbon.

Les autorités chinoises libèrent donc du charbon ailleurs, par exemple dans le secteur de la production d’acier inoxydable et de céramique. Dans au moins 20 régions du pays, certaines industries devront réduire leur consommation d’énergie.

Les usines d’Apple en Chine sont également affectées, ce qui baisse sa production. Tesla, une entreprise dont la production et les ventes sont étroitement liées à la Chine, connaît des problèmes similaires. Et le rationnement en énergie est parti pour durer au moins cinq jours.

L’État chinois a l’habitude de ralentir son industrie afin d’éviter de créer trop de remous parmi les citoyens. Les prix de l’électricité sont également fixes dans le pays, pour ne pas alourdir la facture. Mais de cette manière, les centrales électriques sont peu incitées à augmenter leur production. C’est pourquoi certains experts du pays suggèrent désormais de découpler ou d’augmenter le prix de l’électricité afin d’éviter en partie une pénurie à l’avenir.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20