Le superordinateur le plus rapide du monde recherche un vaccin contre le coronavirus

Un des superordinateurs d’IBM (Isopix)

La propagation du coronavirus se révèle bien plus rapide qu’imaginé. Dans la course à l’élaboration d’un vaccin, des scientifiques ont donc fait appel au superordinateur le plus rapide au monde, Summit, créé par IBM.

Cet ordinateur est doté d’un ‘cerveau d’intelligence artificielle’. Il a lancé plusieurs milliers de simulations pour trouver un vaccin qui permettrait d’endiguer la propagation du coronavirus.

Selon la revue ChemRxiv, Summit a trouvé 77 composés médicamenteux qui pourraient être efficaces. Cela réduit fortement le travail des chercheurs.

200 quadrillons de calculs… en une seconde

Pour arriver à ce résultat, le superordinateur s’est basé sur la méthode d’infection du virus. Le Covid-19 injecte une ‘pointe’ de matériel génétique dans les cellules hôtes. Summit n’avait plus qu’à chercher quel composé pourrait interagir avec cette pointe pour la rendre inefficace. Il a alors étudié la potentielle réaction de 8.000 composants et n’en a ressorti que 77.

Les calculs devraient être relancés avec un modèle plus précis de la ‘pointe’ du coronavirus. Mais Summit ne pourra pas faire beaucoup plus. Ce sera aux chercheurs de tester les molécules les plus prometteuses de manière expérimentale afin de trouver le meilleur traitement.

Le supercalculateur, commandé en 2014, est utilisé pour tenter de résoudre ‘les problèmes du monde’. Sa rapidité est impressionnante: 200 quadrillons de calculs effectués en une seconde. Il a, par exemple, servi dans les recherches sur Alzheimer, la dépendance aux opioïdes et les possibilités de conditions météorologiques extrêmes.

Lire aussi: