Le réseau social TikTok provoque-t-il des tics nerveux chez ses utilisateurs?

De nombreux médecins ont constaté une augmentation spectaculaire du nombre de jeunes patients souffrant de tics nerveux depuis le début de la pandémie. Une augmentation attribuée – en partie – à la consommation de vidéos TikTok. Un lien de causalité qui ne serait pas tout à fait exact, selon plusieurs chercheurs.

Depuis leur tout début, les réseaux sociaux ont toujours été vivement critiqués. Tous les maux leur ont été attribués. Il n’est donc pas surprenant que certains assimilent l’augmentation des troubles du comportement chez les utilisateurs de TikTok au réseau social, particulièrement populaire chez les jeunes.

Inquiets de la situation, plusieurs médecins ont en effet fait le rapprochement entre cette augmentation et la consommation du réseau social et plus particulièrement des vidéos accompagnées du hashtag Tourette, un type de tic nerveux lié au syndrome du même nom. Dans ces vidéos, on peut voir des jeunes gens maudire involontairement, se gifler ou encore claquer des mains.

Des troubles antérieurs

Sur base des observations de plusieurs médecins, des chercheurs se sont penchés sur l’application pour tenter de vérifier s’il y avait oui ou non un lien entre TikTok et l’explosion des troubles du comportement chez les adolescents. Selon eux, l’augmentation du nombre d’adolescents présentant des tics n’est pas directement liée au réseau social ni aux vidéos #Tourette, mais plutôt à la situation particulière dans laquelle se trouve le monde depuis deux ans. La crise sanitaire a en effet plongé les adolescents dans un profond isolement, créant chez certains une certaine forme de détresse psychologique.

Pour la psychologue pédiatrique Allison Libby, professeure agrégée de clinique à l’Université de Californie à San Francisco, TikTok ne crée pas cette détresse et n’est donc pas à l’origine des tics. Ces derniers sont en réalité la manifestation de l’anxiété, de la dépression voire même du stress traumatique dont souffrent de nombreux adolescents, suite au coronavirus.

« Les symptômes sont un moyen d’expression »

Habituellement, les tics, des mouvements musculaires incontrôlés, apparaissent chez l’enfant âgé entre 5 et 7 ans. Il est donc assez surprenant que des adolescents – surtout des jeunes filles – présentent ce type de comportement du jour au lendemain. Tout ne serait alors que dans leur tête ? Pas vraiment.

Le contexte social particulier pourrait être à l’origine de ces troubles du comportement. « Les symptômes sont un moyen d’expression », a assuré Rebecca Lesta, professeure d’anthropologie socioculturelle à l’Université de Washington, à The Verge. « Nous apprenons dans différents contextes culturels, même locaux, à communiquer notre souffrance ».

Mimétisme et sentiment d’appartenance

« Nous pensons qu’il s’agit d’un exemple de maladie sociogénique de masse, qui implique des comportements, des émotions ou des conditions se propageant spontanément à travers un groupe », indiquent les chercheurs dans leur rapport. Les maladies sociogéniques de masse impliquent que les symptômes d’une maladie se propagent au sein d’une population sans que cette dernière soit exposée à un agent infectieux ou présente les gènes d’une maladie mentale.

L’explosion des vidéos #Tourette sur TikTok n’est que le résultat de l’expression du mal-être plus ancien ou le résultat de la pandémie de coronavirus qui a plongé la population mondiale dans une forme d’isolement et de détresse psychologique qui s’est traduite par des tics nerveux. En partageant leur trouble sur la plateforme, les jeunes cherchent simplement à se sentir moins seuls, à partager un sentiment d’appartenance voire à obtenir une certaine forme de validation de la part d’autres jeunes souffrant des mêmes troubles.

Les médecins qui ont tiré la sonnette d’alarme ont cependant indiqué que « cette attention et ce soutien ont pu, par inadvertance, maintenir et renforcer les symptômes ». En d’autres termes, si TikTok n’est pas responsable des troubles chez les jeunes utilisateurs, mais l’utilisation massive du réseau social a certainement exacerbé les symptômes du stress et de l’angoisse chez les adolescents.

Le traitement sera similaire à celui administré aux enfants présentant réellement le syndrome de Gilles de la Tourette, mais il faudra certainement ajouter une thérapie pour traiter les problèmes de santé mentale sous-jacents, notamment l’anxiété ou la dépression.

 

Plus
My following

Baisse des ventes au détail en Belgique

03/12/2021 10:08

(ABM FN) Les ventes au détail ont diminué en octobre. C'est ce qu'ont montré vendredi les chiffres de l'office belge des statistiques Statbel.

En octobre, le volume des ventes du commerce de détail hors carburants a connu une baisse de 2,4 pour cent par rapport au même mois de l'année précédente.

Par rapport à octobre 2019, les volumes de vente ont effectivement augmenté de 6,7 pour cent.

Door: ABM Financial News.pers@abmfn.beRedactie: +32(0)78 486 481

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20